•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée internationale de l'alphabétisation : Le N.-B. honore ses récents diplômés

Le Conseil pour le développement de l'alphabétisme et des compétences des Adultes du Nouveau-Brunswick a procédé à la remise des diplômes des étudiants ayant récemment passé leur test de compétences générales.

Le Conseil pour le développement de l'alphabétisme et des compétences des Adultes du Nouveau-Brunswick a procédé à la remise des diplômes des étudiants ayant récemment passé leur test de compétences générales.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le 8 septembre marque la Journée internationale de l'alphabétisation. Pour célébrer cette journée, le Conseil pour le développement de l'alphabétisme et des compétences des Adultes du Nouveau-Brunswick a procédé à la remise des diplômes des étudiants ayant récemment passé leur test de compétences générales.

Retrourner sur les bancs d'école pour terminer sa formation générale n'est pas chose facile.

C'est un défi que Lyne Léger s'est lancé il y a environ un an et demi : « Ç'a toujours été mon rêve, parce que ça faisait trois fois que j'essayais. J'ai toujours voulu une photo de moi avec mes enfants pour ma graduation et ça c'est finalement réalisé. »

Lyne Léger, une récente diplômée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lyne Léger, une récente diplômée.

Photo : Radio-Canada

Elle y est arrivé, mais ça n'a pas toujours été facile. « Ma famille était là, ils m'ont vraiment supporter. J'ai voulu abandonner à plusieurs reprises et ils étaient là pour dire '' non tu dois continer'' ».

Les diplômés sont monté sur scène dimanche pour un acte simple en apparence, mais rempli de signification. « Pour moi c'est une chance de pouvoir avoir un diplôme », dit un autre diplômé, Alexandre Haché.

Alexandre Haché, un récent diplômé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alexandre Haché, un récent diplômé.

Photo : Radio-Canada

Pour la présidente du Conseil pour le développement de l'alphabétisme et des compétences des Aldultes du Nouveau-Brunswick CODAC-NB, voir ces quelques diplômés est en soit un cadeau. « Je pouvais voir leur fierté. Il y en a qui avait les larmes aux yeux. Je pense que c'est important de démontrer notre reconnaissance à ces gens-là et c'est aussi important de donner l'idée à dautres personnes. C'est possible d'atteindre un diplôme! », s'exclame Ghislaine Foulem.

Ghislaine Foulem, présidente du Conseil pour le développement de l'alphabétisme et des compétences des Aldultes du Nouveau-Brunswick CODAC-NB.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ghislaine Foulem, présidente du Conseil pour le développement de l'alphabétisme et des compétences des Aldultes du Nouveau-Brunswick CODAC-NB.

Photo : Radio-Canada

Elle rappelle toutefois qu'un clivage existe encore entre anglophones et francophones : « Les opportunités ne sont pas les mêmes pour les anglophones et les francophones dans la province. Les anglophones peuvent passer le test en ligne, or ce n'est pas possible en français. En plus, les tests sont faits aux États-Unis et la traduction française n'est pas adaptée à ce qui devrait avoir en français et l'encadrement pour préparer nos francophones à l'examen n'est pas là du tout. »

Un problème qui n'est pas sans rappeler ceux vécus par les infirmières du Nouveau-Brunswick, dont l'examen d'entrée dans la profession fait les manchettes depuis le mois d'avril. La campagne électorale est évidemment un moment pour mettre en évidences les défis que représentent l'alphabétisation dans la province.

Toutefois, la journée de samedi en était une de célébrations.

Avec les informations de Mathieu Massé

Nouveau-Brunswick

Éducation