•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fumer de la tisane pour arrêter la cigarette

Un homme qui fume une cigarette.
Nathalie Turenne vend des échantillons de ses d'herbes à tisane à fumer dans quelques boutiques d’accessoires pour fumeurs et chez quelques herboristes à Montréal. Photo: Getty Images / Yasser Al-Zayyat
Radio-Canada

Le gouvernement québécois vient d'octroyer des fonds à Nathalie Turenne pour développer le produit à base d'herbes de son entreprise NatiZeb, censé aider à combattre la dépendance au tabac.

Il y a une nouvelle herbe à fumer sur le marché québécois et non, il ne s'agit pas de cannabis, mais de concoctions d'herbes à tisane qui peuvent être fumées.

C'est dans sa ville natale de Winnipeg, qu'un ami de Nathalie Turenne lui a offert des herbes à fumer achetées dans une boutique d’un quartier un peu hippie de la ville.

Une fois rendue à Montréal, Mme Turenne ne trouvait pas d’équivalent. Elle a alors décidé de fabriquer ses propres mélanges avec des herbes achetées chez des herboristes.

Au fil des ans, ça a piqué la curiosité de ses amies qui lui ont recommandé de commercialiser le produit.

« J’ai réalisé qu’il y avait une demande pour ça, qu’il y avait un marché pour ça, mais qu’il n’y a pas beaucoup d’offres sur ce marché-là », lance-t-elle. Sa première fournée s’est vendue comme des petits pains, affirme la Winnipegoise.

Des feuilles de guimauve, de framboisier, de menthe poivrée, de sauge, de mélisse ou encore de thé du labrador, voilà des ingrédients des mélanges d’herbe à fumer de Nathalie Turenne. Elle pense que la consommation de ces herbes à la place du tabac peut aider les gens à arrêter de fumer.

Contraintes de Santé Canada

« C’est sûr que pour obtenir du financement du gouvernement [québécois], je devais démontrer que c’est tout dans les règles [...] je me suis rendue compte que personne n’a fait une demande à Santé Canada pour faire homologuer ce genre de produit », déclare-t-elle.

« Ils ont décidé que c’est un produit de santé naturel si c’est une cigarette à base d’herbe. Santé Canada reconnaît le potentiel de la réduction de méfaits », poursuit Mme Turenne.

« Ils considèrent que ce n’est pas nécessairement bon de fumer quoi que ce soit, sauf que c’est beaucoup moins nocif que la cigarette. Il n’y a pas de tabac, il n’y a pas de nicotine là-dedans », ajoute-t-elle.

Au terme du processus d’homologation, elle souhaite vendre ses herbes comme alternative au tabac.

Et le cannabis dans tout ça?

Pour l’instant, Nathalie Turenne vend des échantillons de son produit dans quelques boutiques d’accessoires pour fumeurs et chez quelques herboristes à Montréal. Un nouveau marché s’ouvre cependant pour elle le 19 octobre, celui des fumeurs de cannabis. C’est à ce moment que le cannabis deviendra légal au Canada.

Elle rappelle que nombre de fumeurs de cette plante euphorisante la mélangent avec du tabac. Les herbes à tisane seraient une alternative moins dangereuse et peuvent améliorer le goût du cannabis, selon Mme Turenne.

Avec des informations de Martine Bordeleau

Manitoba

Entrepreneuriat