•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de la CAQ, François Legault, visite la Maison Carpe Diem

François Legault dans la cuisine avec des résidents et les candidats locaux de la CAQ

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, est allé à la Maison Carpe Diem vendredi, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Maison Carpe Diem à Trois-Rivières a reçu l'attention du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, vendredi. La directrice de l'organisme qui offre des services aux personnes vivant avec l'Alzheimer en a profité pour parler de ses besoins de financement.

Un texte de Marilyn Marceau

L’organisme Carpe Diem - centre des ressources Alzheimer est prêt à prendre de l’expansion. Il veut accueillir plus de résidents et offrir un centre de répit pour les familles. Ce qu’il lui manque, c’est le financement : 1,6 million de dollars par année pour son budget d'opération.

La visite du chef de la CAQ est l’occasion pour la fondatrice et directrice de Carpe Diem, Nicole Poirier, de parler du projet d’agrandissement.

Nicole Poirier montrant des plans au chef de la CAQ dehors, devant l'autobus de campagne.

Le directrice de Carpe Diem - centre de ressources Alzheimer, Nicole Poirier, a montré les plans du projet d'agrandissement de la Maison Carpe Diem à Trois-Rivières au chef de la CAQ, François Legault.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

La Maison Carpe Diem utilise une approche unique pour aider les gens atteints de l’Alzheimer. Elle mise sur l’autonomie et les besoins de la personne, en adaptant ses méthodes au besoin.

L’établissement qui accueille présentement 14 personnes est un lieu qui se veut chaleureux, avec une ambiance familiale. Nicole Poirier aimerait pouvoir accueillir jusqu’à 32 résidents, soit 18 de plus.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a promis de donner le financement pour ajouter 18 lits.

Fruit du hasard, le même jour que la visite de François Legault, le candidat libéral dans Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, s’est rendu à la Maison Carpe Diem pour réaffirmer l’intention de son parti d’honorer cet engagement.

La directrice voit d’un bon oeil l’intérêt des politiciens pour l’organisme.

Je pense aux 150 000 personnes qui sont touchées par la maladie d’Alzheimer, et je me dis : "Enfin, ils ont une place dans la campagne", parce qu’eux-mêmes ne peuvent pas se mobiliser et faire valoir leurs droits.

Nicole Poirier, directrice de Carpe Diem - centre de ressources Alzheimer

La Coalition avenir Québec a promis de créer des Maisons des aînés pour remplacer les CHSLD. Le parti voudrait s’inspirer d’initiative comme Carpe Diem.

On avait décidé, nous, qu’on mettait sur pied une approche, qu’on allait la développer et qu’on serait différemment de ce qui est offert et, aujourd’hui, on dit, mission accomplie. Alors on invite les politiciens à venir voir ce qu’on fait, dit-elle.

François Legault à Sainte-Angèle-de-Prémont avec les candidats, dehors

Le chef de la CAQ, François Legault, au vignoble Prémont, où il s'est rendu vendredi, en compagnie de candidats de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Photo : Radio-Canada

Plus tôt dans la journée, François Legault s’était rendu au Vignoble Prémont, pour y rencontrer les propriétaires et des militants de la circonscription de Maskinongé, qui était détenue par le libéral Marc H. Plante au déclenchement de la campagne électorale.

C'était la deuxième visite du chef de la CAQ en Mauricie depuis le début de la campagne.

La CAQ espère faire des percées en Mauricie, une région où toutes les circonscriptions appartenaient aux libéraux à la dissolution de l’Assemblée nationale.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale