•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les préparatifs avancent à Desbiens en vue du Championnat mondial de pétanque

Des boules de pétanque dans le sable.

Des boules de pétanque dans le sable.

Photo : iStock

Radio-Canada

L'organisation du 48e Championnat mondial de pétanque de Desbiens se déroule rondement, mais il y a toutefois une ombre au tableau : certaines des 48 équipes pourraient ne pas y participer en raison de problèmes de visa.

Hébergement dans des hôtels, de Jonquière à Roberval, services de traiteur et de navettes : tout a été organisé pour faciliter le séjour des quelque 200 joueurs attendus au Championnat.

De ce nombre, une trentaine d'Africains pourraient toutefois devoir rester chez eux en raison de problèmes de visa.

Comme dans n'importe quoi, on peut avoir à faire face à des obstacles, mais ça, on s'y attend et c'est correct aussi, explique Catherine Doucet, chargée de projet à la Ville de Desbiens.

Des chapiteauxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Desbiens se prépare à accueillir le Championnat mondial de pétanque masculin.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Le maire de Desbiens, Nicolas Martel, espère que les choses se règlent, mais il mise surtout sur la visibilité que la tenue d'un tel événement va procurer à la région.

On a mis le Desbiens Extrême en même temps donc, plus grosse tourtière. Ils vont goûter à la tourtière, les mets de chez nous. Ils vont voir la course de pédalos, la plus grosse chaise musicale, Québec Issime avec la culture québécoise, donc, vraiment la culture du Saguenay-Lac-Saint-Jean, note le maire.

L'événement, qui devait coûter 500 000 $, n'en coûtera finalement que 350 000 $.

En se tenant dans le cadre du Festival Desbiens Extrême, la tenue du Championnat confirme que rien n'est impossible dans cette municipalité de 1000 habitants.

En attendant le Championnat, les bénévoles s'activent pour finaliser les derniers préparatifs.

Sur le site du Juvénat de Desbiens, Jean Langlais prépare méthodiquement les terrains de pétanque. Les participants auront tout un défi selon lui : jouer sur du gravier.

Je suis allé à au moins quatre championnats du monde et les terrains ici vont être difficiles, précise Jean Langlais.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Saguenay–Lac-St-Jean

Compétitions sportives