•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du football à l’École Sainte-Anne de Fredericton : du rêve à la réalité

Les joueurs marchent en file pour aller au terrain.

Les Castors de l'École Sainte-Anne avant leur premier match.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Radio-Canada

Les Castors de l'École Sainte-Anne ont disputé leur première partie vendredi soir, moins d'un an après que l'idée de fonder cette équipe acadienne n'ait été lancée pour la première fois. Les jeunes de Fredericton se sont inclinés 42 à 7 contre les Highlanders de Bernice MacNaughton High School (BMHS).

Un texte de François Le Blanc

Le voyage avait bien mal commencé. À une quarantaine de kilomètres du terrain, une crevaison a forcé les joueurs à changer d’autocar. Ils ont attendu plus d’une trentaine de minutes avant de repartir.

On était loin des conditions idéales pour préparer une équipe avant un match important. Malgré ce retard, l’entraîneur en chef, Steven Drisdelle, est demeuré calme, à son arrivée.

L'entraîneur Steven Drisdelle est en entrevue avec Radio-CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Steven Drisdelle est l'entraîneur-chef des Castors. Il aura beaucoup de travail cette saison avec sa jeune formation.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Ça arrive! lance le mentor des Castors. On ne peut pas contrôler les choses qui ne sont pas contrôlables.

Une saison inaugurale

Les Castors ont tenu un camp d’entraînement de trois semaines. C'était un défi de taille, car l’École Sainte-Anne ne partait de rien. Le projet de l’équipe de football a été initié en décembre dernier.

J’étais à l’aéroport et j’ai reçu un appel d’un parent, raconte Steven Drisdelle. Je cherchais toutes les raisons pour lesquelles on ne devait pas le faire et je n’en trouvais pas beaucoup.

C’est une oeuvre d’amour. C’est l’œuvre d’un comité de parents, des gens très engagés, qui se sont mis à la tâche : recrutement, collecte de fonds.

Steven Drisdelle, l'entraîneur-chef des Castors
Les joueurs se donnent des accolades alors que le quart-arrière des Highlanders se relève.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les joueurs des Castors célèbrent après avoir réalisé un sac du quart contre les Highlanders.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Dix mois plus tard, les Castors voyaient le jour. Sur le terrain, 17 joueurs jouaient leur première partie de football organisé. Les 10 autres joueurs ont évolué au football mineur à Fredericton.

Steven Drisdelle compte sur un petit noyau qui a une grande expérience : 6 Castors sont membres des équipes provinciales de Football Nouveau-Brunswick.

Les joueurs des Castors en caucus.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plus de la moitié de l'équipe n'a pas d'expérience au football organisé.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

On sera conservateur. On veut participer aux éliminatoires. Nous devons construire notre équipe, la former, pour arriver à notre objectif, mentionne l’entraîneur.

Un joueur des Highlanders se faufile pour marquer un touché.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les Highlanders ont battu les Castors par la marque de 42-7.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Lors de ce premier match, la nervosité a joué un peu. Les Castors ont reçu quelques punitions et ont joué de malchance sur certains jeux. Après le premier quart, c’était 14-0 pour BMHS.

Les Castors disputeront leur première partie à domicile le 14 septembre, à 19 h, au parc Scotia Sud.

L’École Sainte-Anne est la troisième équipe acadienne de la Ligue de football du N.-B.

Les Olympiens de l’Odyssée, de Moncton, ont vu le jour en 2005 et ont remporté le titre provincial (Ligue à 10 joueurs en 2014).

Les Matadors de Mathieu-Martin de Dieppe ont présenté une équipe pour la première fois en 1972. Ils ont remporté le championnat provincial AAA en 1985 et en 2012 (Ligue à 10 joueurs).

L’école Vanier, de Moncton, a été la première école francophone, selon le site de Football N.-B., à présenter une équipe. C’était en 1964, dans une ligue municipale avec Moncton et Harrison Trimble. Puis, les Matadors de l’école Vanier ont joué trois saisons dans le circuit provincial: 1965, 1966 et 1968. Les Monctonniens n’ont pas eu la vie facile avec une seule victoire en 17 matchs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Football