•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les surfaces de la Lune et de Mars recréées à Sherbrooke

Des maquettes représentant Mars et la Lune, dans un laboratoire.
Les simulations sont réalisées à l'aide de maquettes représentant les surfaces de la Lune et de la planète Mars. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le nouveau laboratoire de NGC Aerospatial a ouvert ses portes vendredi à Sherbrooke, sur le boulevard Industriel, où des simulations seront menées en vue de contribuer à l'exploration de l'espace.

Les dirigeants ont également profité du fait qu'il s'agit de la journée « Amenez votre député au travail » pour inviter les élus à venir découvrir les travaux réalisés dans le laboratoire.

L'entreprise développe des logiciels permettant de rendre des véhicules intelligents et autonomes, autant sur la Terre que dans l'espace. Le laboratoire permet de procéder à des simulations sécuritaires et plus réalistes qu'en mode virtuel.

On a une grande surface du pôle Sud de la Lune, qui est représenté en trois dimensions sur une maquette d'une quinzaine de mètres de long et sur laquelle on a des cratères et tout ça, donc on peut faire des simulations d'un satellite en orbite autour de la Lune, explique Jean de Lafontaine, président fondateur et chef des opérations.

On a une surface de Mars aussi pour valider des atterrissages autonomes sur la surface de Mars tout en évitant des obstacles pendant l'atterrissage. Tout ça nous permet de valider des logiciels de haute technologie avant de les embarquer dans le vrai véhicule, ajoute-t-il.

Le laboratoire, qui emploie une quinzaine de personnes, a été financé en partie par l'Agence spatiale canadienne.

Estrie

Espace