•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Spike Lee sera à Montréal pour le Festival international du film black

Spike Lee brandit son poing droit lors d'un événement médiatique au Festival de Cannes 2018.

Spike Lee au Festival de Cannes 2018

Photo : Getty Images / Pascal Le Segretain

Radio-Canada

Spike Lee sera invité d'honneur au 14e Festival international du film black de Montréal (FIFBM), qui se tiendra du 25 au 30 septembre. Le cinéaste est notamment attendu pour une conférence au Cinéma Impérial.

Durant cet événement (payant) intitulé Toute une soirée à cœur ouvert avec Spike Lee, organisé le 26 septembre, le réalisateur américain reviendra sur sa carrière. Il évoquera également l'avenir du cinéma noir, ainsi que la question du manque de diversité et d'autres problèmes sociaux. La fondatrice et directrice du festival, Fabienne Colas, animera la soirée.

« C’est un rêve. […] Il a choisi Montréal et il a choisi le Festival international du film black, c’est un immense honneur pour nous », a-t-elle expliqué à CBC News.

Il s’agira de la troisième visite de Spike Lee au FIFBM et son premier passage au Canada depuis qu’il a remporté le Grand Prix au Festival de Cannes pour son film BlacKkKlansman.

Fabienne Colas dit avoir hâte d’entendre Spike Lee raconter ses débuts au cinéma, ainsi que la manière dont il a créé ses plus grands films (Do the Right Thing, Malcolm X).

Donald Trump, particulièrement visé dans BlacKkKlansman, devrait être également au programme des discussions. « Spike Lee a des choses fortes à dire à ce propos et on veut l’entendre. Je pense que ça va être toute une soirée », indique Fabienne Colas.

72 films programmés

Outre Spike Lee, la programmation 2018 du FIFBM comporte 72 films venus de 25 pays. Par ailleurs, le festival inaugure cette année un volet jeunesse. Des films d’animation et des courts métrages pour les enfants seront projetés au Cinéma du parc le 30 septembre.

Selon sa fondatrice, le festival permet aux Montréalais de voir des films qu’ils ne pourraient découvrir autrement. « On manque souvent de diversité à l’écran », déplore-t-elle, rappelant ainsi la mission militante de l’événement : « C'est bien plus qu'un festival, c'est un mouvement. »

Cinéma

Arts