•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa aurait sous-estimé la consommation de cannabis des Canadiens

Un jeune fume un joint.

Selon l'étude de Marijuana policy group, chaque Canadien consommera en moyenne 26 grammes de cannabis par année.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les Canadiens consommeront annuellement 926 tonnes de cannabis, selon une nouvelle étude commandée par Santé Canada. C'est 271 tonnes de plus que les prévisions du Bureau du directeur parlementaire du budget.

Un texte de Simon-Pierre Poulin

La recherche, conduite par le groupe Marijuana policy group, fonde son analyse, entre autres, sur les données recueillies dans les États américains où la substance a été légalisée.

Selon le coauteur du rapport, Miles Light, la différence avec les prévisions précédentes s'explique par une estimation plus précise de la consommation des utilisateurs réguliers de cannabis.

Ces résultats concordent avec les études déjà existantes, soutient Santé Canada. Sa porte-parole, Anna Maddison, souligne que ses estimations précédentes ont toujours été exprimées par une fourchette plutôt qu’un chiffre exact pour traduire l’incertitude entourant la consommation réelle des Canadiens.

Dresser un portrait fidèle des habitudes de consommation d’une substance illégale constitue un défi de taille. L’échantillonnage de consommateurs réguliers est difficile, reconnaît l’agence gouvernementale.

Le marché légal suffira-t-il à combler la demande?

Miles Light estime que le Canada a une capacité de production suffisante pour répondre à cette demande. Il craint toutefois que la distribution du cannabis n'atteigne pas tous les consommateurs.

L'expérience américaine, explique Anna Maddison, de Santé Canada, montre qu’il a fallu environ quatre ans à l'industrie légale pour remplacer progressivement le marché noir.

Selon elle, le succès du marché légal sur le marché noir dépendra de plusieurs paramètres, notamment la disponibilité d'une gamme diversifiée de produits et des prix compétitifs.

Avec les informations de Terry Reith et Raffy Boudjikanian

Intérieur d'un magasin fraîchement rénové au mobilier moderne. Des produits comme des bouteilles, des vêtement et des livres sont présentés sur les murs.

Tout est prêt pour le jour de la légalisation au magasin de cannabis Fire and Flower d'Edmonton. Une question demeure cependant : combien de personnes pousseront la porte du commerce tous les jours ? Personne ne sait vraiment.

Photo : Radio-Canada

Alberta

Drogues et stupéfiants