•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie d'anesthésiologistes à Maniwaki : la classe politique a des opinions partagées

Une patiente se fait endormir par un anesthésiologiste.

Pour éviter un bris de service en anesthésiologie à l’Hôpital de Maniwaki, les médecins spécialistes qui viennent effectuer des remplacements touchent des primes qui grimpent jusqu’à 1500 $ par jour.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La classe politique réagit au reportage de Radio-Canada selon lequel des anesthésiologistes qui font du remplacement à l'Hôpital de Maniwaki empochent des primes allant jusqu'à 1500 $ par jour, comparativement à une prime unique de 10 500 $ pour s'établir dans la région.

Les candidats à l’élection provinciale de la circonscription de Gatineau ont des opinions assez partagées, mais il y a un consensus face au besoin criant de spécialistes. Pour les attirer, la solution qui semble la plus efficace est de leur accorder des primes.

Parti québécois

Portrait officiel de Jonathan Carreiro-Benoit regardant la caméra devant un arrière-plan neutre.

Jonathan Carreiro-Benoit est le candidat du Parti québécois aux élections provinciales québécoises du 1er octobre 2018 dans la circonscription de Gatineau.

Photo : Parti québécois

Le candidat Jonathan Carreiro-Benoit du Parti québécois (PQ) est en faveur de ces primes, même s'il croit qu'on devrait geler le salaire des médecins.

Définitivement, si je suis élu le 1er octobre prochain, vous pouvez avoir confiance en moi, je vais tout faire en mon possible pour donner cette prime-là, oui, fait valoir M. Carreiro-Benoit.

Coalition avenir Québec

Portrait officiel de Robert Bussières regardant la caméra devant un arrière-plan neutre.

Robert Bussière est le candidat de la Coalition avenir Québec aux élections provinciales québécoises du 1er octobre 2018 dans la circonscription de Gatineau.

Photo : Coalition avenir Québec

En plus des primes, le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) Robert Bussières croit que l'Outaouais devrait offrir des salaires compétitifs par rapport à l'Ontario.

La preuve est faite maintenant que la réforme Barrette ne fonctionne pas... Il faut qu'on ramène un petit peu plus vers des décisions régionales et on n'aurait jamais dû attendre... Ça fait plus d'un an que ce problème-là est connu.

Robert Bussières, candidat de la CAQ

On ne doit plus se retrouver dans des situations du genre, même s'il faut donner une prime. Le chef de la CAQ s'est engagé à ce que la région de l'Outaouais ait, s'il le faut, une surprime pour avoir des salaires compétitifs à l'Ontario, ajoute M. Bussières.

Parti libéral du Québec

Portrait officiel de Luce Farrell regardant la caméra devant un arrière-plan neutre.

Luce Farrell est la candidate du Parti libéral du Québec aux élections provinciales québécoises du 1er octobre 2018 dans la circonscription de Gatineau.

Photo : Parti libéral du Québec

De son côté, la candidate libérale Luce Farrell, qui souhaite succéder à Stéphanie Vallée, croit qu'il faut qu'une prime soit offerte aux spécialistes pour régler la problématique pour de bon.

De toute évidence, je suis entièrement d'accord, parce que si c'est ça que ça prend pour avoir le service et régler la situation de façon pérenne, je vais être derrière cette solution-là à 100 %, précise Mme Farrell.

Québec solidaire

Portrait officiel de Milan Bernard regardant la caméra devant un arrière-plan neutre.

Milan Bernard est le candidat de Québec solidaire aux élections provinciales québécoises du 1er octobre 2018 dans la circonscription de Gatineau.

Photo : Québec solidaire

Le candidat de Québec solidaire (QS), Milan Bernard, croit pour sa part qu'il doit y avoir d'autres solutions que des primes, comme redonner le pouvoir aux régions et former davantage de médecins chez nous.

On n'est pas contre, mais on pense qu'il y a d'autres solutions qui doivent venir avant. Je parle des conditions de travail, de l'environnement, de l'infrastructure, des outils qui sont à la disposition des médecins; mais aussi, il va falloir penser à la main-d'oeuvre régionale.

Milan Bernard, candidat pour QS

À l'exception de la candidate libérale, tous s'entendent pour dire que la réforme Barrette est un échec avec sa centralisation des services et que la prise de décision doit revenir aux régions.

Avec les informations de Laurie Trudel

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale