•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jour 15 de la campagne électorale en Mauricie/Centre-du-Québec

Des voitures circulent sur la route 117  qui traverse la réserve faunique La Vérendrye.
Les candidats de Québec solidaire en Mauricie ont parlé de transport collectif ce jeudi. Photo: Radio-Canada / Mélanie Picard
Radio-Canada

La promesse d'un meilleur transport collectif en Mauricie et l'importance de l'entrepreneuriat social : voici le survol de la journée électorale du jeudi 6 septembre dans la région.

Pour un réseau de transport collectif « abordable et fiable »

Les candidats régionaux de Québec solidaire (QS) veulent mettre sur pied un système de transport collectif en Mauricie, si leur parti est porté au pouvoir le 1er octobre.

Le candidat dans la circonscription de Champlain, Steven Roy Cullen, affirme que QS implanterait le Réseau de transport Transmauricien.

Il s’agirait d'un service de transport collectif abordable, fiable et fréquent sur l'axe La Tuque-Shawinigan-Trois-Rivières.

À l'heure actuelle, les sociétés et corporations de transport collectif sur le territoire mauricien n'ont ni les ressources ni de mandat clair pour assurer une optimisation du réseau régional de transport.

Steven Roy Cullen, candidat de Québec solidaire dans Champlain
Steven Roy Cullen au micro avec trois candidats derrière au local de Québec solidaire à Trois-Rivières.Les candidats régionaux de Québec solidaire ont présenté jeudi leur plan pour le transport collectif en Mauricie. Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Steven Roy Cullen affirme que le réseau de transport actuel est déficient, voire inexistant par endroits, et que, souvent, la seule option pour les citoyens est de s'acheter une voiture.

En ce moment, pour un couple qui vit à Saint-Étienne-des-Grès ou à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, où les deux personnes travaillent avec des horaires différents, la seule option de transport, c'est d'avoir deux voitures, dit-il.

Il ajoute qu'une personne de Mékinac qui doit recevoir des traitements d'hémodialyse à Trois-Rivières doit s'en remettre à un transport bénévole pour se rendre en ville trois fois par semaine et pour un jeune qui vit à Shawinigan et qui veut étudier à l'UQTR, les deux seules options envisageables sont de déménager ou d'acheter une voiture.

Miser sur l’entrepreneuriat social

La candidate du Parti québécois (PQ) dans Trois-Rivières, Marie-Claude Camirand, promet de soutenir l'entrepreneuriat social.

La candidate du Parti québécois dans Trois-Rivières, Marie-Claude Camirand.La candidate du Parti québécois dans Trois-Rivières, Marie-Claude Camirand. Photo : Radio-Canada

Elle estime que les récentes promesses du PQ dans différents secteurs seraient l'occasion de développer des entreprises d'économie sociale, par exemple les repas chauds à l'école, l’ajout de places en CPE ou la bonification du réseau public de services à domicile.

Marie-Claude Camirand rappelle que l’économie sociale et un moteur de développement économique prometteur parce que l'argent qui est ainsi généré est réinvesti localement.

Visite chez COMSEP

Le Centre d'organisation mauricien de services et d'éducation populaire (COMSEP) a reçu la visite du ministre sortant de l’Éducation, Sébastien Proulx.

Le candidat libéral dans Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, et le candidat dans Champlain, Pierre Michel Auger, étaient aussi présents.

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale