•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'acteur Burt Reynolds meurt à 82 ans

L'acteur Burt Reynolds est assis dans un fauteuil jaune et sourit à l'objectif.

L'acteur Burt Reynolds en 2015

Photo : Reuters / Dylan Martinez

Radio-Canada

L'acteur Burt Reynolds est mort en Floride d'une crise cardiaque à l'âge de 82 ans, ont rapporté plusieurs médias américains jeudi.

Il s'est éteint au Jupiter Medical Center jeudi matin, a indiqué son agent, Erik Kritzer, au Hollywood Reporter.

Vedette charismatique à l'œil frétillant et acclamé par la critique, il a notamment joué dans Deliverance, The Longest Yard ainsi que Smokey and the Bandit.

Son interprétation du réalisateur porno Jack Horner dans Nuits endiablées (Boogie Nights) lui a valu un Golden Globe et une nomination comme meilleur acteur de soutien aux Oscars en 1997. Burt Reynolds avait échappé la statuette aux mains de Robin Williams, épatant dans Le destin de Will Hunting.

« Je ne me suis pas ouvert aux nouveaux scénaristes ou aux rôles risqués parce que je n'étais pas intéressé à me mettre en danger en tant qu'acteur. Je voulais avoir du bon temps », a-t-il écrit dans ses mémoires, But Enough About Me, publiés en 2015. « Par conséquent, j'ai manqué beaucoup d'occasions de jouer de grands rôles. Quand je me suis finalement réveillé et que j'ai tenté de corriger le tir, plus personne ne voulait me donner ma chance. »

Toujours le sourire en coin, il a brillé autant dans des films d'action – souvent en effectuant ses propres cascades – que dans des comédies romantiques, dont Starting Over (1979), avec Candice Bergen, The Best Little Whorehouse in Texas (1982), avec la chanteuse Dolly Parton, Best Friends (1982), avec Goldie Hawn, ou encore The Man Who Loved Women (1983), avec Julie Andrews.

Burt Reynolds est aussi connu pour les rôles qu'il a refusés : Han Solo dans Star Wars (Harrison Ford), le policier John McClane dans Piège de cristal (Die Hard), finalement interprété par Bruce Willis, ou encore l'astronaute Garrett Breedlove dans Terms of Endearment, qui a valu un Oscar à Jack Nicholson. Il aurait aussi refusé d'incarner Batman dans les années 60, le rôle de Richard Geere dans Pretty Woman, ou un autre dans Vol au-dessus d'un nid de coucou.

Pourtant, l'acteur n'avait pas fait l'impasse au prochain film de Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood, qui doit sortir en août 2019. Il devait y jouer George Spahm, le propriétaire octogénaire et à moitié aveugle qui a accueilli Charles Manson et ses disciples quelques mois avant le meurtre de Sharon Tate.

Les vedettes réagissent

La mort de Burt Reynolds a fait réagir plusieurs vedettes hollywoodiennes ces dernières heures. Sur Twitter, Arnold Schwarzenegger l’a décrit comme un de ses héros. « Il était un pionnier. Il a montré la voie pour passer d’athlète à l’acteur le mieux payé. Il m’a toujours inspiré », ajoute-t-il

« Repose en paix, une légende et un ami », a simplement écrit, de son côté, Mark Wahlberg. L’acteur a également publié une photo de leur collaboration sur le tournage de Nuits endiablées.

Sur Instagram, Sylver Stallone a parlé d'une « journée triste » en évoquant la mort de son ami avec qui il avait joué dans le film Driven (2001). « Il avait un tel sens de l'humour et j'appréciais énormément sa compagnie », a ajouté l'interprète de Rocky Balboa.

Avec les informations de The Hollywood Reporter

Cinéma

Arts