•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire injecterait 10 milliards pour le transport dans la région de Montréal

Mme Massé est entourée de Vincent Marissal, candidat dans Rosemont, et de Ruba Ghazal, candidate dans Mercier.

Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire, présentant le projet du Grand Montréal Express

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec solidaire a dévoilé jeudi matin un grand plan de mobilité pour la région de Montréal, incluant le prolongement de toutes les lignes du métro et le retour « dans le giron public » du REM, qu'il souhaiterait mettre en oeuvre s'il prenait le pouvoir le 1er octobre prochain.

Un texte de Ximena Sampson

Ce sont pas moins de 38 nouvelles stations de métro que prévoit le projet Grand Montréal Express, présenté par la co-porte-parole du parti, Manon Massé, et deux de ses candidats dans la métropole, Vincent Marissal (Rosemont) et Ruba Ghazal (Mercier).

« Il est grand temps de sortir nos quartiers de leur isolement », a soutenu Mme Massé, soulignant que son projet aurait pour effet de « changer le visage de la grande région de Montréal ».

En plus de concrétiser le projet de ligne rose de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, et de garantir le prolongement de la ligne bleue, QS souhaiterait prolonger les lignes verte, orange et jaune afin de mieux relier des arrondissements et des secteurs actuellement mal desservis par le réseau de transport collectif, tels que Montréal-Nord, Saint-Léonard, l’est du Plateau Mont-Royal et de Rosemont, ainsi que Lachine.

En ce qui concerne Longueuil, en plus de deux nouvelles stations pour la ligne jaune, QS voudrait construire une ligne de tramway sur le boulevard Taschereau, entre le métro et le futur Réseau express métropolitain (REM).

Le projet de développement de transport en commun de Québec solidaire.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Québec solidaire entend créer 38 nouvelles stations de métro

Photo : Radio-Canada

Pour Laval, c’est un service rapide par bus (SRB) qui relierait l’est à l’ouest de l’île, ainsi qu’au REM et à la ligne orange du métro.

La particularité du projet, c’est qu’il est structurant pas seulement pour Montréal, mais aussi pour sa grande région.

Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire

En tout, 10 milliards de dollars seraient investis dès un premier mandat, pour un total de 25 milliards d’ici 2030.

Le parti promet de laisser une grande latitude à l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). « C'est elle qui aura la responsabilité de la planification », a précisé Mme Massé.

Le projet en bref :

  • Construction de la ligne rose du métro
  • Prolongement de la ligne bleue
  • Réseau express métropolitain (REM)
  • Prolongement de la ligne orange du métro jusqu’à la gare Bois-Franc
  • Prolongement de la ligne jaune du métro à Longueuil
  • Construction d’un tram-train entre le centre-ville et Pointe-aux-Trembles
  • Prolongement du SRB Pie-IX jusqu’à la rue Notre-Dame

En ce qui concerne le futur REM, Québec solidaire, qui s’y est longtemps opposé, a changé son discours.

« On n’était pas d’accord au début, mais on est réalistes, pragmatiques, a soutenu Ruba Ghazal. On est pour le transport collectif et c’est un projet de transport collectif, mais on va payer pour qu’il soit public. »

QS souhaite racheter la part de la Caisse de dépôt et placement du Québec et ne ferme pas la porte au développement d’un nouveau tracé, en accord avec l'ARTM. « Il y aura des discussions », a précisé Manon Massé.

Politique provinciale

Politique