•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le comédien Gilles Pelletier s'est éteint

Le reportage de Louis-Philippe Ouimet.

Le comédien et metteur en scène québécois Gilles Pelletier s'est éteint mercredi soir à l'âge de 93 ans de mort naturelle, a confirmé sa famille.

Né en 1925 à Saint-Jovite, le futur homme de théâtre se destine pourtant à une carrière de marin durant sa jeunesse. C'est sa sœur, la comédienne Denise Pelletier, qui l'encourage à monter sur scène, ce qu'il fera dès 1945 avec l'Équipe de Pierre Dagenais.

« Ma première idée était de voguer sur les cinq mers, expliquait le comédien à Catherine Perrin, à Médium Large en 2012. La mort d'un équipier a retardé mon départ, et j'ai commencé à faire du théâtre. »

Le comédien ajoutait alors qu'à ses débuts, il avait peut-être des références trop cinématographiques pour jouer convenablement au théâtre. Il a dû apprendre le métier sur les planches.

La comédienne Monique Miller et le comédien Gilles Pelletier.La comédienne Monique Miller et le comédien Gilles Pelletier. Photo : Radio-Canada

Après avoir enchaîné de grands classiques du théâtre (Shakespeare, Racine, Pagnol), Gilles Pelletier se glisse dans la peau du capitaine Aubert dans le téléroman Cap-aux-Sorciers, de Guy Dufresne, puis dans celle du caporal Gagné dans RCMP, diffusé un peu partout dans le monde.

Les comédiens Gilles Pelletier et Jean Duceppe dans  « Trio » en 1960.Les comédiens Gilles Pelletier et Jean Duceppe dans Trio en 1960. Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Il s'est aussi retrouvé sur le plateau de grands réalisateurs hollywoodiens : celui d'Otto Preminger pour La treizième lettre (The 13th Letter – 1950) et celui d'Alfred Hitchcock pour La loi du silence (I Confess – 1953).

Au début des années 1960, il fait le saut en France, où il joue dans les séries Chevalier Tempête et Les Compagnons de Jéhu. Puis, en 1966, il se rend sur Broadway, à New York, avec la comédie musicale P.S. I Love You, avec Geraldine Page.

Gilles Pelletier en 1957 devant un micro avec des feuilles de textes dans les mains. Gilles Pelletier dans un studio de Radio-Canada en 1957. Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Plusieurs collaborations avec Denys Arcand

Au pays, on le voit dans Bingo, de Jean-Claude Lord, ainsi que dans les films de Denys Arcand, dont Jésus de Montréal, Les invasions barbares et L'âge des ténèbres.

Plus qu'un comédien, Gilles Pelletier fonde la Nouvelle compagnie théâtrale (NCT) avec sa conjointe, Françoise Graton, et Georges Groulx, en 1964, afin d'initier les étudiants au théâtre avec des œuvres de répertoire. La mouette, d'Anton Chekhov, et Dom Juan, de Molière, sont quelques-unes des pièces qui passent entre ses mains de metteur en scène. Plusieurs fois tête d'affiche, on le verra dans les pièces Macbeth, de Shakespeare, Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand, ou encore Le Cid, de Corneille.

Seize ans après que Gilles Pelletier eut quitté la direction de la compagnie, la NCT est devenue le Théâtre Denise-Pelletier, qui, encore à ce jour, poursuit sa mission première.

Benjamin Thompson (Gilles Pelletier) est en
compagnie d'Adrienne Chevalier (Charlotte Boisjoli) dans « Sous un ciel variable » en 1991.Benjamin Thompson (Gilles Pelletier) est en compagnie d'Adrienne Chevalier (Charlotte Boisjoli) dans « Sous un ciel variable » en 1991. Photo : Radio-Canada/Jean Bernier

« Un formidable conteur »

« C'était un homme chaleureux », se souvient Pascal Gélinas, qui a rendu visite à Gilles Pelletier à l’hôpital, mercredi, quelques heures avant son décès.

En 2013, le réalisateur a consacré un documentaire, Gilles Pelletier : un cœur marin, au comédien québécois qu’il avait côtoyé dès les années 70 à la NCT. « Il montait alors beaucoup de pièces de mon père, Gratien Gélinas. »

C’était un formidable conteur. Je lui ai donc demandé de se raconter à la caméra. Il s’est prêté à ce jeu-là avec simplicité et talent.

Pascal Gélinas à propos de Gilles Pelletier

Pascal Gélinas a encore filmé Gilles Pelletier ces derniers mois, à son domicile d’Outremont, à Montréal. « Jusqu’à la fin, il était dans ses souvenirs. Il m’a parlé de René Lévesque, qu’il avait beaucoup soutenu au moment du premier référendum, ou encore de son passage dans les Forces françaises libres [pendant la Deuxième Guerre mondiale]. »

Le cinéaste a publié un extrait jeudi matin où le comédien québécois parle de son métier. « Moi, je suis un acteur de scène. [C’est là qu’est] le plus grand plaisir peut-être, mais aussi les plus grandes peurs », y raconte-t-il notamment.

« Le chêne est tombé »

« Triste jour. Le chêne est tombé, a écrit l'acteur et metteur en scène Yves Desgagnés sur Twitter. Mon père adoptif de [la série] L’héritage est décédé. Toutes mes sympathies à la famille de Gilles Pelletier. »

« Un grand comédien et metteur en scène nous a quittés aujourd’hui, a indiqué le premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Mes condoléances à la famille et aux proches de Gilles Pelletier. »

« Gilles Pelletier fut notre grand capitaine : sur les planches et à l’écran, a twitté le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée. Avec nous, il voguait vers l’indépendance et appelait tous les matelots à faire le voyage, comme ici, dans son appel à la jeunesse, à la fête nationale 2001. »

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a décrit Gilles Pelletier comme « un de [ses] acteurs préférés, au théâtre et à la télévision ».

Avec les informations d'Antoine Aubert

Séries télé

Arts