•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les téléromans de Lise Payette ont marqué l'imaginaire québécois

Lise Payette dans un studio de télévision le 23 juillet 1974

Lise Payette dans un studio de télévision le 23 juillet 1974

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Karsenty

Radio-Canada

Elle a dirigé un ministère. Elle a animé des émissions de télévision. Mais Lise Payette était aussi la plume derrière plusieurs téléromans qui ont marqué l'imaginaire québécois. Elle sera une des premières femmes à écrire pour les femmes.

La bonne aventure (1982-1986)

Quatre femmes, à l'aube de leur trentaine, sont tiraillées entre leurs aspirations et le rôle traditionnel qu'on leur réserve. En partageant les hauts et les bas de leur quotidien, elles tentent de réussir leur vie. Le feuilleton de 143 épisodes mettait en vedette Nathalie Gascon, Christiane Pasquier, Joanne Côté et Michelle Léger.


Les comédiens Pierre Curzi, Michelle Rossignol, Raymond Bouchard, Andrée Boucher, Louise Rémy, Gilbert Sicotte, Luce Guilbeault et Michel Dumont, de la distribution de la série <em>Des dames de cœur</em>.

Une partie de la distribution de la série Des dames de cœur.

Photo : Radio-Canada / Michel Gauthier

Des dames de coeur (1986-1989)

Durant 52 épisodes, les téléspectateurs ont retrouvé quatre amies dans la quarantaine, interprétées par Andrée Boucher, Nathalie Gascon, Luce Guilbeaut et Louise Rémy. Cette dernière jouait le rôle d'une femme trompée par son mari, l'ineffable Jean-Paul Belleau (Gilbert Sicotte). Certains se souviendront de la bande sonore signée André Gagnon.


Les comédiens Pierre Curzi et Michelle Rossignol sur le plateau de la série <em>Un signe de feu</em>.

Les comédiens Pierre Curzi et Michelle Rossignol sur le plateau de la série Un signe de feu.

Photo : Radio-Canada

Un signe de feu (1989-1991)

Les amoureux des deux premiers téléromans retrouvaient leurs héroïnes dans de nouvelles intrigues tant au travail, entre amies, qu'au lit. Nathalie Gascon y reprenait son rôle de Martine Poliquin, tout comme Louise Rémy (Lucie Belleau), Gilbert Sicotte (Jean-Paul Belleau), Andrée Boucher (Évelyne Lamontagne) ou encore Luce Guibault en Claire Trudel.


Marilyn Turgeon (Louisette Dussault) fait le ménage dans « Marilyn » en 1992.

Marilyn Turgeon (Louisette Dussault) fait le ménage dans « Marilyn » en 1992.

Photo : Radio-Canada/Jean Bernier

Marilyn (1991-1993)

Veuve dégourdie et franche, Marinette « Marilyn » Turgeon doit à la fois subvenir à ses besoins et à ceux des enfants de sa fille en faisant des ménages dans différents foyers.

Et elle ne tombe pas que sur de la poussière, mais bien sur les joies et les peines des familles qu'elle y croise.

La série mettait en vedette Louisette Dussault, Michel Dumont, Pierre Gobeil, Jean-Pierre Leduc, mais aussi une jeune Caroline Dhavernas, Louison Danis, Pascale Bussières et Henri Chassé.

Lise Payette et sa fille Sylvie ont scénarisé ensemble quelque 440 épisodes de la première série quotidienne de fiction à la télévision québécoise.


Montréal ville ouverte (1992)

Dans un Montréal des années 1940-1950 embourbé dans le jeu et la prostitution, deux hommes veulent procéder au grand nettoyage de la ville : l'enquêteur Pacifique « Pax » Plante, joué par Michel Côté et l'avocat et maire Jean Drapeau, incarné par Raymond Cloutier. Les 13 épisodes de 50 minutes sont inspirés des articles qu'a écrits Pacifique Plante pour Le Devoir.


Les Machos (1995-1999)

Les relations homme-femme sont-elles meilleures qu'autrefois? C'est ce qu'explorait cette série, dans lesquels les personnages côtoyaient tour à tour l'espoir et la déception.

C'est le pari que se donnait cette série, malgré les attentes déçues des personnages. On y trouvait Michel Forget, René Gagnon, Louise Turcot, Valérie Valois, Geneviève Rioux, Jacques Lussier et Raymond Cloutier.


Les comédiennes Rita Lafontaine et Geneviève L'Allier-Matteau de la série <em>Les Super Mamies</em>.

Les comédiennes Rita Lafontaine et Geneviève L'Allier-Matteau de la série Les Super Mamies.

Photo : Radio-Canada

Les Super Mamies (2001-2003)

Comme leur scénariste, les quatre héroïnes ont l'âge d'être grand-mères, mais sont toujours actives et jeunes de coeur.

« Leur histoire, c'est aussi celle de la connivence qui les unit, de leurs certitudes ébranlées, des interrogations qui les habitent, de leur désir profond de tisser un lien solide et véritable avec les autres générations », peut-on encore lire sur le site de l'émission de Radio-Canada.

Les comédiennes Rita Lafontaine, France Castel, Louisette Dussault et Sophie Clément portaient la série.

Séries télé

Arts