•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rupture des négociations entre l’Exposition nationale et ses employés en lock-out

Une femme avec une pancarte à la main avec un homme à ses côtés.

Deux techniciens en lock-out près de la foire du CNE au parc de l'Exposition nationale

Photo : Radio-Canada / Meagan Fitzpatrick/CBC

Radio-Canada

La médiation n'a pas permis de dénouer l'impasse dans les pourparlers contractuels, maintenant rompus, entre la direction du parc de l'Exposition nationale à Toronto et ses 400 techniciens de scène en lock-out depuis un mois et demi.

Aucun nouvelle séance de négociation n’est prévue pour l’instant.

Le principal point en litige : la sous-traitance. La direction veut plus de flexibilité de façon à ne pas avoir l'obligation de faire appel au groupe de techniciens en lock-out de la section 58 du syndicat IATSE pour de futurs événements qu'accueillerait le parc de l'Exposition nationale.

Le leader syndical Justin Antheunis, affirme que les pourparlers ont pris fin abruptement cette semaine, après le refus de la partie patronale de répondre à sa dernière proposition.

On a présenté une proposition qu’ils ont ignorée, raconte-t-il. Ils ont continué à essayer de parler de leur proposition et lorsqu’on leur a dit qu’on n’était pas prêt à changer notre position sur l’un des enjeux pour en arriver à une attente, ils ont mis fin à la rencontre.

Impasse

Le conseiller municipal Mark Grimes, qui préside le conseil des gouverneurs du parc de l’Exposition nationale, répond que le syndicat des techniciens n’a pas vraiment répondu aux enjeux que nous avions identifiés.

Le syndicat propose de recourir à l’arbitrage de différends, dit-il, parce que sa stratégie de négociations de perturber la foire du CNE n’a pas marché. Les enjeux qui restent à régler doivent l’être à la table des négociations.

Le syndicat affirme, lui, que sa dernière proposition contenait des concessions substantielles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique municipale