•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Érosion des berges : Sainte-Flavie aidera au déménagement d'une cinquantaine de résidences

Une maison qui fait face au fleuve à Sainte-Flavie

La municipalité de Sainte-Flavie a embauché une chargée de projet pour accompagner les citoyens qui font face à l'érosion côtière.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Radio-Canada

À Sainte-Flavie, une cinquantaine de résidences principales pourront être déménagées ou démolies lors de l'application de la nouvelle réglementation sur les zones côtières à l'automne. Pour aider les citoyens touchés, la municipalité mettra à leur disposition des terrains et les accompagnera dans le processus.

Un texte de Marie-Josée Paquette-Comeau

La municipalité de Sainte-Flavie ouvrira une nouvelle rue, en plein cœur du village, afin d’accueillir les résidences déplacées en raison des changements de la réglementation concernant les zones d'érosion côtière.

Pour ce faire, la Municipalité demande au ministère de la Sécurité publique le financement nécessaire afin de développer un nouveau projet résidentiel. Dès le printemps 2019, plusieurs terrains seront disponibles.

Ceux qui voudraient être relocalisés auront des endroits propices pour le faire.

Jean-François Fortin, maire de Sainte-Flavie
Des résidences sur le bord du fleuveAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sainte-Flavie affirme être la première Municipalité à se doter d'un programme d’accompagnement des citoyens relativement à l'érosion et la submersion côtière.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Les citoyens se verront offrir, cet automne, un nouveau programme de prévention du ministère de la Sécurité publique afin de déménager ou démolir leur maison, selon le maire, Jean-François Fortin. Devant ces potentielles offres de la part du ministère et pour éviter la dévitalisation, Sainte-Flavie a pris les devants et embauché une chargée de projet spécialisée en résilience côtière pour guider les citoyens dans leurs prises de décisions.

En 2010, beaucoup de nos citoyens, par manque d’options de relocalisation, ont choisi de démolir leur maison dans l’urgence.

Jean-François Fortin, maire de Sainte-Flavie

La nouvelle réglementation forcera certains d’entre eux à faire des choix difficiles, explique le maire de Sainte-Flavie, Jean-François Fortin.

Jean-François Fortin discute à l'avant d'un groupe de personnesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-François Fortin

Photo : Radio-Canada

Par exemple, les distances à respecter entre la côte et les maisons pourront aller jusqu’à 42 mètres contrairement à la marge de 30 mètres qui est actuellement en vigueur sur l'ensemble du territoire.

Si les résidents refusent l’aide préventive de la Sécurité publique, ce ne sera pas par manque d’information, précise le maire. La Municipalité a en effet conçu un guide d’information, disponible en ligne, afin d'expliquer la nouvelle réglementation plus contraignante.

Sainte-Flavie affirme être la première municipalité à se doter d'un programme d’accompagnement des citoyens relativement à l'érosion et la submersion côtière.

Des résidences de Sainte-Flavie sur le bord de l'eauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des résidences de Sainte-Flavie

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Ce plan a été présenté mardi soir par les représentants de la Municipalité de Sainte-Flavie, de la MRC de La Mitis et du ministère de la Sécurité publique devant plus d’une centaine de résidents lors d’une assemblée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Changements climatiques