•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition de Shannon Alexander et Maisy Odjick : la SQ veut faire avancer l’enquête 10 ans plus tard

Maisy Odjick et Shannon Alexander sont portées disparues depuis 2008.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Sûreté du Québec (SQ) installera jeudi son poste de commandement mobile à Kitigan Zibi, près du lieu où sont disparues Maisy Odjick et Shannon Alexander le 6 septembre 2008.

La SQ espère ainsi obtenir de nouvelles pistes pour donner un second souffle à l’enquête, 10 ans jour pour jour après la disparition des deux jeunes adolescentes.

Le poste de commandement mobile sera installé au Centre culturel de Kitigan Zibi à compter de 13 h. Le corps policier invite les citoyens qui auraient de l’information à ce sujet à se présenter au poste de commandement mobile afin de rencontrer les enquêteurs, indique-t-il dans un communiqué.

Maisy Odjick et Shannon Alexander avaient été vues pour la dernière fois dans une résidence de Maniwaki, à proximité de la communauté autochtone de Kitigan Zibi.

Les policiers de Kitigan Zibi, de la SQ et de la Police provinciale de l’Ontario ont tenté à maintes reprises de donner une impulsion à l’enquête, mais celle-ci fait toujours du surplace.

Des portraits robots des deux adolescentes. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les portraits vieillis de Shannon Alexander et de Maisy Odjick. (Archives)

Photo : Sûreté du Québec

En juillet 2017, la SQ avait procédé à quelques jours de recherche près de Kitigan Zibi, notamment en déployant des plongeurs dans le ruisseau Pitòbìg. Les policiers étaient toutefois repartis bredouilles.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Société