•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre-Alexandre Parenteau se joint aux Aigles Bleus

Pierre-Alexandre Parenteau
Pierre-Alexandre Parenteau a joué 491 parties dans la LNH. Son prochain défi sera d'aider les Aigles Bleus de l'Université de Moncton Photo: Getty Images / Bruce Bennett
Radio-Canada

Les Aigles Bleus de l'Université de Moncton comptent un nouveau membre dans son personnel d'entraîneurs. Pierre-Alexandre Parenteau devient adjoint de l'équipe de hockey masculine de l'Université de Moncton. Celui qui a porté, entre autres, les couleurs des Canadiens de Montréal et des Islanders de New York sera responsable de l'avantage numérique et des habiletés offensives.

Un texte de François Le Blanc.

Le moment était bien choisi pour Pierre-Alexandre Parenteau. Après une saison en Russie, en KHL, il avait pris sa retraite au mois de juin. C'est l'entraîneur-chef des Aigles Bleus, Judes Vallée, qui l'a approché. Il s'agit d'un poste à temps partiel.

Je voulais aider, mais j'ai deux jeunes enfants, explique-t-il. Mon but est de partager mon savoir-faire et, surtout, d'aider les Aigles Bleus. Ça me fait plaisir de pouvoir faire ça.

Pierre-Alexandre Parenteau à Moncton devant la station de Radio-Canada AcadiePierre-Alexandre Parenteau vit maintenant dans le sud-est du Nouveau-Brunswick de façon permanente. Photo : Radio-Canada

En 2017-2018, l'Université de Moncton a connu une saison très difficile dans la ligue de hockey du Sport universitaire de l'Atlantique (SUA) : seulement trois victoires en 30 parties. C'était aussi la deuxième pire attaque du circuit. Le Bleu et Or affichait une nouvelle administration aux postes de directeur général et d'entraîneur-chef depuis peu de temps.

Des joueurs de hockeyLes Aigles Bleus se reprendront la saison prochaine. Photo : Radio-Canada / François LeBlanc

Pierre-Alexandre Parenteau commencera ses nouvelles fonctions la semaine prochaine. Il participera aux entraînements de deux à trois fois par semaine. On va voir où ça me mènera à ce moment.

Judes Vallée en entrevueJudes Vallée entreprend sa première saison à titre d'entraîneur-chef de l'équipe masculine de hockey de l'Université de Moncton. Photo : Radio-Canada

Pour l'instant, il se concentrera sur les entraînements. Judes Vallée pourrait lui confier d'autres tâches plus tard.

Être entraîneur, c'est quelque chose qui m'intéressait à mes dernières années. Je voulais rester associé au hockey, mais je ne savais pas de quelle façon. Ça ne veut pas dire que je vais diriger une équipe dans le futur.

Pierre-Alexandre Parenteau

Il ajoute que ça l'aidera à confirmer s'il aime ça.

Son association avec les Aigles Bleus est très naturelle. Il possède une résidence à Dieppe, en banlieue de Moncton et son épouse est originaire de la région. Il a commencé sa carrière junior majeur avec les Wildcats de Moncton en 2000-2001. Son père Gilles et son frère Guillaume ont joué pour l'Université de Moncton.

C'est sûr que c'est important pour notre famille. J'espère contribuer au succès des Aigles.

Une carrière remplie

Pierre-Alexandre Parenteau a joué 491 parties dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Repêché par Anaheim en 2001 au 264e rang, l'ailier droit a inscrit 296 points avec Chicago, les Rangers, les Islanders, le Colorado, Montréal, Toronto, New Jersey et Nashville.

Pierre-Alexandre ParenteauPierre-Alexandre Parenteau Photo : Getty Images / Jim McIsaac

Il a terminé sa carrière dans la KHL avec Yekaterinbourg en 2017-2018 où il n'a disputé que trois parties.

Établie en permanence en Acadie, Parenteau estime avoir faire le bon choix de mettre fin à sa carrière.

Le capitaine du Canada, Maxim Noreau (à droite) et Pierre-Alexandre Parenteau célèbrent avec la coupe Spengler.Maxim Noreau (à droite) a inscrit deux buts pour le Canada en finale de la Coupe Spengler contre la Suisse. Photo : Associated Press / Gian Ehrenzeller

Jusqu'à présent, ça va bien car c'était l'été, dit-il en riant. Je ne me plains pas. Je passe beaucoup de temps avec ma famille, ce que je n'avais pas fait récemment. En revenant de la Russie, j'en avais assez et j'avais fait ce que j'avais à faire. Je n'ai pas de regret.

Nouveau-Brunswick

Hockey