•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un artiste de Magog derrière les affiches de Québec solidaire

Une jeune homme d'une trentaine d'années est assis à une table à pique-nique. Sur la table sont exposés cinq affiches électorales.

Le designer graphique magogois Jean-Guillaume Blais pose avec quelques-unes de ses affiches produites pour la campagne électorale de Québec solidaire.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Radio-Canada

En octobre 2017, Jean-Guillaume Blais reçoit un courriel de Québec solidaire le convoquant à une rencontre à Montréal. Le designer graphique magogois ne se doutait pas à ce moment que son travail allait devenir emblématique de la campagne électorale de Québec solidaire (QS) l'année suivante.

Un texte de Fanny Lachance-Paquette

Intrigué par l’invitation, Jean-Guillaume Blais décide de s’y présenter. Il se retrouve ainsi dans une salle bondée où il ne connaît personne. On lui propose alors, à lui ainsi qu’à cinq autres artistes provenant d’un peu partout en province, de créer des affiches pour la prochaine campagne de QS. Une proposition surprenante puisque Jean-Guillaume Blais n’est pas un militant du parti.

On ne lui impose à ce moment aucune balise, aucune règle. L’équipe de QS donne carte blanche à chacun des artistes, autant pour les textes que pour les designs et le nombre d’affiches produites.

On nous a montrés des références de ce qui s’était fait dans le passé dans d’autres pays et [l’idée est]de ramener un peu cette culture d’affiches politiques, qui est souvent aussi faite par les citoyens, par le peuple pour véhiculer des valeurs, pas juste des lignes de partie

Jean-Guillaume Blais, designer graphique
Une autruche a la tête dans le sable. Là où se trouve sa tête on peut lire « pour un Québec sans pétrole ». Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une des vingt affiches produites par Jean-Guillaume Blais pour Québec solidaire.

Photo : Jean-Guillaume Blais

Inspiré par le projet, Jean-Guillaume Blais retourne à Magog et se met à l’ouvrage. Il s’informe d’abord sur le parti et constate que ses valeurs concordent avec les siennes. Il crée alors pas moins d’une vingtaine d’affiches. En tout et partout, il y met l’équivalent de quatre semaines de travail à temps plein.

C’est une belle occasion pour moi aussi de véhiculer un message, un peu personnel, qui cadrait dans un contexte politique.

Jean-Guillaume Blais
Un jeune homme devant son ordinateur. Sur l'écran on voit une affiche qu'il a créé représentant Manon Massé. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste Jean-Guillaume Blais a travaillé sur une vingtaine d'affiches pour la campagne électorale de Québec solidaire d'octobre 2017 à janvier 2018.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette


Certaines de ses œuvres représentent les co-porte-paroles Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois, d’autres témoignent plutôt de ses valeurs et de ses engagements citoyens, comme la souveraineté et l’environnement. Quelques-unes traitent même de ses envies pour la prochaine campagne électorale comme celle sur laquelle on peut lire « Écoeuré de la langue de bois ».

Des affiches électorales bleues et rouges représentant Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jean-Guillaume Blais a imaginé ces portraits de Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois.

Photo : Jean-Guillaume Blais

On lit « Écoeuré de la langue de bois » sur un fond rouge. Une bouche qui tire la lange, celle=ci est faite de bois. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une affiche de Jean-Guillaume Blais pour la campagne électorale 2018 de Québec solidaire.

Photo : Jean-Guillaume Blais

C’est surtout de dire aux politiciens, nous en tant que citoyens, on est rendus là, et voici ce dont on voudrait entendre parler.

Jean-Guillaume Blais

Toutes les affiches présentées par Jean-Guillaume Blais ont été retenues et aucune correction n’a été demandée. Pourtant quelques-unes des affiches sont plus audacieuses , par exemple celle où il souligne la moustache de Manon Massé.

Je voulais présenter le personnage de Manon comme étant authentique. Elle le dit elle-même, elle ne va pas s’excuser d’être comme elle est. Et je voulais souligner ça en faisant arborer son nom comme une moustache

Jean-Guillaume Blais
La silhouette de la politicienne Manon Massé. Son nom est inscrit au-dessus de sa lèvre supérieure dessinant les traits d'une moustache. On y lit « le visage authentique de la politique ». Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste Jean-Guillaume Blais a souligné la moustache de Manon Massé dans l'une de ses affiches pour la campagne électorale de Québec solidaire. La principale intéressée a aimé le résultat final.

Photo : Jean-Guillaume Blais

Toutes les affiches créées dans le cadre de la campagne électorale ont des stratégies de diffusion différentes. Son slogan « Au Québec, c’est par la gauche qu’on se dépasse » se retrouve notamment sur l’autobus de campagne de QS. Les autres se retrouvent sur les abribus, les poteaux, les bureaux de circonscription ou encore en affichage sauvage.

Un autobus orange. On y lit « Au Québec, c'est par la gauche qu'on se dépasse ». On y voit la co-porte-parole de Québec Solidaire, Manon Massé, de dos. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une des affiches de Jean-Guillaume Blais est reproduite à l'arrière de l'autobus de Québec solidaire.

Photo : Jean-Guillaume Blais

Avec cette campagne, Jean-Guillaume Blais met pour la première fois de l’avant ses convictions politiques. Bien qu’il prenne position dans le débat public, il ne croit pas que son travail puisse lui fermer des portes pour de futurs contrats. Puisque la campagne est récente, il est trop tôt pour lui pour en constater les répercussions, mais il souligne que la majorité de ses affiches partagent plutôt des valeurs sociales et humaines.

Bon il y a certaines valeurs politiques comme la souveraineté, mais pour le reste je mets au défi quiconque qui regarde mes affiches de ne pas être d’accord avec ce qui est véhiculé.

Jean-Guillaume Blais

Jean-Guillaume Blais a été rémunéré par QS pour la création de ses affiches, en plus d’y gagner une visibilité notable à travers le Québec. Il n’a pas voulu dévoiler le montant qu’il a reçu.

Sur un fond bleu, on voit une plaque d'immatriculation du Québec. On y lit « Québec. CSERIES. Je me souviens ». Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une affiche créée par le designer graphique magogois Jean-Guillaume Blais.

Photo : Jean-Guillaume Blais

Et si on lui demandait de créer des affiches pour d’autres partis, le ferait-il? Après un moment de réflexion, Jean-Guillaume Blais lance  : « Je ne sais pas trop. Il faudrait que j’aie carte blanche et que je puisse dénoncer ou faire véhiculer mes valeurs. Probablement que je leur enverrais un copier-coller de mes affiches que j’ai déjà faites. »

En complément:

Les affiches artistiques de Québec solidaire font réagir

Toutes les affiches de Jean-Guillaume Blais (Nouvelle fenêtre)

Estrie

Arts visuels