•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : les libéraux n'ont branché aucun Québécois à Internet depuis deux ans

Un gros plan sur l'arrière d'un serveur web dans lequel sont branchés des câbles orange.

340 000 Québécois attendent toujours d'être branchés à Internet haute vitesse.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le Parti libéral du Québec promet de brancher 100 % des Québécois à Internet haute vitesse d'ici 2020. Réaliste? En 2016, le gouvernement a annoncé le programme Québec branché. Deux ans plus tard, combien de foyers ont été connectés? Zéro.

Un texte de Thomas Gerbet avec la collaboration de Nathalie Lemieux et Vincent Maisonneuve

Philippe Couillard a fait une promesse plus ambitieuse que ses adversaires, lors de son passage aux Îles-de-la-Madeleine, lundi. Brancher, d'ici 2020, à Internet haut débit « tous les Québécois et toutes les Québécoises, dans toutes les régions ».

En mars 2016, le gouvernement libéral avait déjà annoncé la création du programme Québec branché avec pour objectif d'offrir Internet haute vitesse aux régions rurales à un coût et une qualité comparables à ceux des grandes villes, d'ici 2021.

Dans le cadre de ce programme, les municipalités des régions rurales avaient jusqu'en avril 2017 pour soumettre leurs projets.

Sur les 247 projets analysés, 82 ont été retenus, ce qui représente près de 100 000 foyers. Le ministère de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation du Québec indique que des projets retenus, seulement quatre ont obtenu l'aide financière pour aller de l'avant, mais qu'aucun n'est encore achevé.

Le ministère explique que « ce processus, réalisé conjointement avec le gouvernement fédéral, est tributaire de la finalisation par les promoteurs de l’énoncé des travaux, qui représente un élément essentiel de la convention d’aide financière ».

Le gouvernement du Québec ne ménage aucun effort pour faire avancer la situation dans les meilleurs délais.

Maryline Audet, porte-parole du ministère de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation du Québec

Les explications de Vincent Maisonneuve

Philippe Couillard veut aller 8,5 fois plus vite

L'objectif initial de 100 000 foyers sur cinq ans est bien en deçà de la nouvelle cible de Philippe Couillard. En effet, il reste 340 000 résidences à connecter au Québec et le chef libéral veut y arriver en seulement deux ans.

De 20 000 foyers par année, on passe donc à 170 000 foyers à brancher par an.

Philippe Couillard pense avoir trouvé une solution pour aller plus vite. « On accélère les crédits », a-t-il expliqué lors de sa conférence de presse. Mais l'argent sera-t-il la solution?

Pas si l'on en croit le directeur des technologies de l'information de Lavaltrie et de la MRC d’Autray dans la région de Lanaudière, David Morin. Celui-ci, qui navigue dans le processus actuellement, témoigne des longues et complexes démarches ainsi que de la bureaucratie qui ralentissent les choses entre le fédéral, le provincial et les fournisseurs d'accès.

La Coalition avenir Québec promet, elle aussi, de brancher tous les Québécois, mais d'ici quatre ans. Le Parti québécois propose le même échéancier, tout comme Québec solidaire.

Politique provinciale

Politique