•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère donne sa version des faits après l'accident de sa fille de 3 ans dans un manège au FMG

Katia a des marques de pneus sur le corps.

La petite Katia, 3 ans, a été blessée dans un manège pendant le Festival de montgolfières de Gatineau (FMG).

Photo : Radio-Canada / Martine Waters

Radio-Canada

La mère d'une fillette de trois ans qui a été blessée dans un manège pendant le Festival de montgolfières de Gatineau (FMG) s'interroge sur les mesures de sécurité mises en place par les organisateurs.

Lundi, la petite Katia Bilodeau s'en est tirée avec plusieurs ecchymoses après être tombée d'un manège en mouvement exploité par l'entreprise Amusements spectaculaires.

Des traces de pneu sur les jambes d'une fillette.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La petite fille s'est retrouvée coincée en dessous de la voiture.

Photo : Martine Waters

La fillette se serait retrouvée coincée entre une nacelle et le rail d'un manège en marche, un incident que sa mère, Martine Waters, a bien du mal à s'expliquer. C'est la nièce de Mme Waters qui se trouvait avec Katia lors de l'accident.

[Ma nièce] m'a dit que la petite n'était pas attachée avant que le carrousel commence à bouger. Elle a averti l'opérateur du manège en lui faisant signe que la petite n'était pas attachée. Le monsieur est venu attacher la petite, explique Mme Waters.

La fillette a des blessures sur la joue et sur le corps. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Katia Bilodeau a la suite de son accident.

Photo : Martine Waters

Lors de l'incident, affirme Mme Waters, plusieurs témoins auraient signifié à l'opérateur d'arrêter le manège. Ce dernier aurait mis un certain temps à actionner le bouton d'arrêt afin d'immobiliser le carrousel.

C'est le conjoint de ma nièce qui a été obligé de sauter la clôture de sécurité du manège pour aller récupérer ma petite fille.

Martine Waters, mère de Katia Bilodeau

Selon Mme Waters, sa nièce lui aurait expliqué que la fillette était tombée, la jambe prise dans la voiture, et que son corps s'était trouvé coincé entre la roue et le rail.

On n'en veut pas au Festival de montgolfières, ce n'est pas ça, le point. Ce qu'on veut, c'est se faire entendre sur le manque de sécurité et le manque d'attention qu'il y a eu, affirme Mme Waters.

La famille n'exclut pas la possibilité de poursuivre les instances concernées. Selon le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), aucune infraction criminelle n'a été constatée dans ce cas.

Deux enfants ont été blessés

Au moins deux accidents impliquant des enfants se sont produits dans des manèges durant le week-end dernier au FMG.

Selon une témoin de la scène, Tania Leblanc, ce n'est pas clair si l'enfant de trois ans était attachée ou non. Les parents disent oui, le monsieur dit non. [...] La petite fille s'est ramassée par terre, et je crois sincèrement que c'est à cause d'un manque de surveillance de la personne en charge, précise-t-elle.

Le Festival de montgolfières de Gatineau a confirmé mercredi que l'organisation entrerait en contact avec les familles pour s'enquérir de l'état de santé des blessés.

L'opérateur affirme avoir fait son travail

Le président d’Amusements spectaculaires, Éric Lavallée, a indiqué en entrevue à Radio-Canada que tout était en ordre dans le manège duquel la fillette est tombée, lundi. Selon lui, elle se serait elle-même détachée et aurait perdu pied en tentant de sortir du manège qui était toujours en marche.

Les ceintures sont en excellent état […] C’est la première fois qu’on voit un enfant réussir à se détacher, raconte M. Lavallée, en saluant le sang-froid de l’opérateur du manège qui a utilisé le bouton d’arrêt d’urgence.

Dans la foulée de l’incident, M. Lavallée et son équipe ont effectué des tests pour s’assurer que le manège était bel et bien en bon état et que les ceintures de sécurité n’étaient pas défectueuses. Amusements spectaculaires a également fait parvenir un rapport au fabricant du manège.

Avec les informations de Jérôme Bergeron et de Camille Boutin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Prévention et sécurité