•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants continuent de payer plus cher leurs études universitaires au pays

Le mur est en fait un babillard sur lequel sont collé des étiquettes qui comportent un chiffre représentant le montant de dettes étudiantes.
Le mur de l'endettement étudiant à l'Université d'Ottawa. Photo: Radio-Canada / Mathieu Thériault
Radio-Canada

Les droits de scolarité ont augmenté de 3 % en moyenne, au Canada, en 2018, selon Statistique Canada, et c'est au Manitoba que la hausse, à 6,5 % , est la plus élevée. Les droits de scolarité des étudiants étrangers ont connu une hausse similaire d'un bout à l'autre du pays.

Un texte de Gavin Boutroy

Si le Manitoba a connu la plus forte hausse de droits de scolarité au Canada en 2018, la plus faible augmentation est constatée en Alberta où les droits de scolarité ont augmenté de 0,1 %, révèle Statistique Canada dans ses données provisoires pour l’année 2018-2019.

« Les augmentations enregistrées au Manitoba sont attribuables à l'autorisation accordée par le gouvernement provincial aux établissements de la province d'augmenter [jusqu’à 6,5 %] les droits de scolarités en 2018-2019 », indique Statistique Canada.

« Nous sommes très déçus du gouvernement provincial du Manitoba, mais aussi des gouvernements provinciaux à travers le pays. Ça fait maintenant 28 années que les frais de scolarité augmentent à un taux plus élevé que l’inflation », lance la directrice générale de la Fédération canadienne des étudiants, Justine De Jaegher. Elle représente près de 500 000 étudiants au pays.

Les étudiants de cette génération et des trois dernières décennies ne connaissent que des augmentations des frais de scolarité.

Justine De Jaegher, directrice générale de la Fédération canadienne des étudiants

Les étudiants canadiens paient en moyenne 6838 $ pour l’année universitaire de 2018-2019, soit 3,3 %  de plus que l'année universitaire précédente. Selon Statistique Canada, cela indique que le coût de l’éducation demeure relativement stable, compte tenu de l'inflation.

Le constat est le même pour le coût moyen des programmes de deuxième et de troisième cycles, qui s’élève à 7086 $, une hausse de 2,4 % par rapport à 2017-2018.

Si le Manitoba a connu la plus forte hausse, il reste une province où les droits de scolarité sont les moins élevés, comparés à d'autres. En Ontario, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, par exemple, les étudiants canadiens vont payer davantage pour leurs études.

Statistique Canada rappelle que la disponibilité de bourses d’études, de subventions gouvernementales et de crédits d'impôt peuvent réduire la facture réelle des étudiants. Ainsi, selon une enquête de Statistique Canada de 2010, les deux tiers des étudiants diplômés avaient reçu du soutien financier non remboursable.

Les « frais supplémentaires obligatoires » à la hausse

Partout au pays, les frais supplémentaires obligatoires des étudiants canadiens ont augmenté en 2018-2019.

Frais supplémentaires obligatoires au 1er cycle : 921 $ en moyenne, soit 4,2 % de plus que l'année précédente.

Frais supplémentaires obligatoires aux 2e et 3e cycles : 875 $ en moyenne, soit 3,6 % de plus que l'année précédente.

Ces frais supplémentaires obligatoires ne font pas partie des droits de scolarité. Ils comprennent en général les frais pour les activités sportives, les services de santé offerts aux étudiants ou encore les cotisations aux associations étudiantes.

C’est un phénomène qui inquiète Justine De Jaegher. « Ces frais sont très préoccupants. C’est un peu une manière d’avoir une hausse de droits de scolarité sans la nommer », explique-t-elle.

Les étudiants étrangers paient plus

Au Canada, les droits de scolarité des étudiants étrangers de premier cycle ont augmenté en moyenne de 6,3 % pour s'établir à 27 159 $ en 2018-2019.

Selon Statistique Canada, deux étudiants étrangers sur trois sont au premier cycle, et 30 % font des études en commerce, en gestion et en administration publique. Par ailleurs, 14 % des étudiants étrangers de premier cycle étaient inscrits à temps plein dans des programmes de génie, pour lesquels les droits de scolarité se situent en moyenne à 30 742 $.

Les droits de scolarité moyens des étudiants étrangers inscrits dans un programme de deuxième ou de troisième cycle ont connu une hausse de 1,0 % pour atteindre 16 497 $.

Manitoba

Société