•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une seconde dose d'antibiotiques pour l'épaulard J-50

Radio-Canada

La jeune orque malade J-50, qui est en difficulté depuis plusieurs semaines, a reçu une dose complète d'antibiotiques mardi, selon l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

Michael Millstein, qui travaille pour la NOAA, affirme que la femelle épaulard a été localisée lundi, et qu’un traitement par fléchette a pu lui être administré mardi par une équipe de chercheurs.

« Martin Haulena, le vétérinaire en chef de l’Aquarium de Vancouver qui a injecté le médicament, croit que la plus grande partie de la dose lui a été injectée », indique-t-il.

La première fois que l’épaulard a reçu un tel traitement, il y a un peu plus de trois semaines, Martin Haulena craignait que la fléchette soit tombée avant de libérer la dose complète d’antibiotique.

Une orque mal en point depuis des mois

J-50, âgée de 4 ans, reste près de sa mère et arrive à suivre tant bien que mal le reste du troupeau se déplaçant vers l’embouchure du fleuve Fraser, où ses membres devraient continuer à s’alimenter en saumons.

L’orque est émaciée et mal en point depuis des mois. « Il y a des indices nous portant à croire qu’elle a des vers parasitaires communs chez les mammifères marins et qui ne sont généralement pas un problème, mais cela peut être différent pour les animaux fragilisés », explique Michael Millstein.

La mort de cette orque porterait un coup dur à la population d’épaulards résidents du sud, qui habite les eaux du nord-est de l’océan Pacifique. Il ne reste que 75 individus dans ce groupe.

Colombie-Britannique et Yukon

Faune marine