•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rencontre entre Trudeau et Notley ravive l'espoir pour Trans Mountain

La première ministre Rachel Notley, au moment de l'approbation par Justin Trudeau du projet de pipeline Trans Mountain, en novembre 2016.
La première ministre Rachel Notley, au moment de l'approbation par Justin Trudeau du projet de pipeline Trans Mountain, en novembre 2016. Photo: La Presse canadienne / Justin Tang

Le premier ministre Justin Trudeau doit se rendre à Edmonton, mercredi, et prévoit rencontrer la première ministre de l'Alberta, Rachel Notley. Cette dernière espère discuter du projet d'expansion du pipeline Trans Mountain, interrompu à la suite d'une décision de la Cour d'appel fédérale.

Le lieu de la réunion n’a toutefois pas encore été décidé, a déclaré Cheryl Oates, la directrice des communications du bureau du premier ministre.

« Nous espérons parler du projet de pipeline Trans Mountain et d'une voie possible à suivre », a-t-elle précisé.

Mme Oates a confirmé que ce sera la première discussion entre Rachel Notley et Justin Trudeau depuis la décision de Cour d'appel fédérale, jeudi dernier.

Notley en colère

Quelques heures après la décision de la Cour d’appel fédérale, Rachel Notley avait déclaré, lors d’une conférence de presse, que l’Alberta se retirait du plan national de lutte contre les changements climatiques jusqu’à la reprise de la construction du pipeline.

La première ministre avait appelé le gouvernement de Justin Trudeau à faire immédiatement appel de la décision et à rappeler le Parlement pour une session d'urgence.

Elle avait aussi accusé les gouvernements fédéraux actuel et précédent d'avoir créé une situation qui, selon elle, rend « pratiquement impossible » la construction d'un pipeline dans le pays ayant le plus grand littoral sur la planète.

Alors que le premier ministre et le ministre des Finances, Bill Morneau, ont tous les deux déclaré que le gouvernement fédéral continuait d'appuyer fermement le projet de pipeline, Justin Trudeau n'a pas répondu à la demande de la première ministre albertaine visant à rappeler le Parlement.

Reprise difficile sans stratégie climatique

Dans une entrevue accordée vendredi à CBC, le ministre fédéral des Ressources naturelles, Amarjeet Sohi, a affirmé que le retrait de l'Alberta de la stratégie nationale en matière de changement climatique pourrait nuire au développement du pipeline à long terme.

« Les tribunaux ont clairement indiqué qu'une stratégie climatique efficace est essentielle à l'approbation de ces grands projets pétroliers », a-t-il dit.

Justin Trudeau devrait assister à plusieurs rencontres à Edmonton mercredi, notamment une visite à l'Institut de technologie du nord de l'Alberta (NAIT) et une activité de collecte de fonds libéral à l'hôtel Delta Edmonton South.

Alberta

Politique fédérale