•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recyclage stagne, mais la récupération des matières organiques progresse

Des objets faits de matières recyclables : boîtes de conserve en métal, bouteilles de verre, bouchons de plastique.
Plus de 163 000 tonnes de matières recyclables ont été récupérées dans l'agglomération de Montréal en 2017. Photo: iStock
Radio-Canada

Le taux de récupération des matières recyclables est demeuré stable à tout près de 60 %, en 2017, dans l'agglomération de Montréal. Le taux de récupération des matières organiques a quant à lui grimpé à 23 %, selon un bilan rendu public mardi.

La collecte des matières recyclables a permis de détourner de l'élimination environ 163 400 tonnes de déchets sur le territoire de l'agglomération, en baisse de 1,1 % par rapport à 2016, a indiqué la Ville dans son bilan. Le taux de récupération s'est ainsi établi à 60,5 %, à moins de 10 points de pourcentage de l'objectif gouvernemental de 70 %.

Quelque 85 000 tonnes de matières organiques (ou alimentaires) ont été récupérées l'an dernier. C'est une hausse de 19 % par rapport à 2016. Le taux de récupération de 23 % est cependant loin de l’objectif de 60 %.

Le responsable de l'Environnement au comité exécutif, Jean-François Parenteau, a expliqué que plusieurs citoyens délaissent la collecte des résidus alimentaires après quelques semaines.

« On a hâte d’avoir nos bacs de compostage, on les reçoit, il y a un engouement dès le départ, dit-il. Mais on s’aperçoit deux ou trois mois après qu’il y a un ressac. Pourquoi ce ressac-là? On doit faire du porte-à-porte, aller revoir les citoyens pour valider ce qui fait en sorte que, des fois, les gens délaissent l’initiative qu’ils avaient prise qui était très bonne. »

La Ville prévoit lancer bientôt des projets-pilotes pour la collecte de résidus alimentaires dans les immeubles de plus de huit logements.

Les résidents de l’agglomération ont généré en tout 930 000 tonnes de matières résiduelles en 2017. Il s’agit d’une augmentation de 1 % par rapport à l’année précédente.

Le grand total pour toutes les matières récupérées a été de 414 800 tonnes, une progression de 4 % de 2016 à 2017 attribuable en partie à l'augmentation du nombre de ménages desservis par la collecte de résidus alimentaires.

Les matières éliminées ont totalisé 516 200 tonnes, une diminution de 2 %.

Malgré cette baisse, il y a encore plus de 105 000 tonnes de matières recyclables qui ont été perdues dans les ordures ménagères, a souligné la Ville.

Avec des informations de Benoît Chapedelaine

Grand Montréal

Matières résiduelles