•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

District 31 : la mort d’un bébé ouvre la troisième saison

Gildor Roy et Geneviève Brouillette.

Photo : Aetios Productions

Radio-Canada

La mort rôde toujours autour des enquêteurs du poste 31. Normal, dirait le sergent-détective Bruno Gagné (Michel Charette) : « On travaille aux homicides. »

Un texte de Cécile Gladel

Alerte aux divulgâcheurs : si vous n’avez pas vu le dernier épisode de la saison 2, ne continuez pas la lecture de cet article.

Si la mort d’un méchant (Christian Phaneuf) a conclu la saison 2, c’est celle d’un bébé qui commence la troisième saison. On arrête là. Impossible d’en dire beaucoup plus sans gâcher le plaisir des téléspectateurs après avoir vu les quatre premiers épisodes en visionnement de presse. « C'est la meilleure de toutes [les saisons]. Elle sera intense et surprenante », lance la productrice et chef scénariste Fabienne Larouche.

Toute la production de District 31 (comédiens, producteur, réalisateur).Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Toute la production de District 31.

Photo : Radio-Canada / Judith Laliberté

L’écriture du scénariste Luc Dionne ressemble aux poupées russes : une histoire banale peut en cacher une autre, plus sérieuse ou non, et ainsi de suite. Les habitués de la populaire série le savent.

Les enquêtes sont longues, il y a beaucoup de rebondissements. Je travaille comme un enquêteur de police. Je dépends aussi de ce qui est tourné. [Par exemple], la dernière scène l'an dernier sur une route de campagne. Je ne sais pas ce que ça donne à l’écran, je ne suis pas là [en tournage]. Quand tu vois [cette] scène, [Phaneuf] est pris avec deux gardiens qui ont les mains attachées. Qui appelle la police? Comment ça fonctionne? Y a-t-il un témoin? Je me pose toutes ces questions. Je me nourris aussi de ce que me donnent les comédiens, les réalisateurs.

Luc Dionne

Ce qu’on peut dire, c’est que Geneviève Brouillette incarne la nouvelle lieutenante Gabrielle Simard, en poste depuis trois mois. Elle semble bien en selle et intégrée à l’équipe. « Elle a beaucoup plus d’expérience que Nadine Legrand (Magalie Lépine-Blondeau), qui n’avait pas autant de métier », explique Luc Dionne.

La première journée du sergent-détective Yannick Dubeau (Patrick Godin) commence avec ce premier épisode. Sans grande surprise, il fera équipe avec Bruno Gagné en remplacement de Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis). Mais Bruno tient à protéger la propriété du bureau de son collègue absent. Une scène qui fera rouler des yeux à Isabelle Roy (Hélène Bourgeois-Leclerc).

Les deux nouveaux acteurs ont été choisis en audition. « C’étaient les deux meilleurs », souligne Fabienne Larouche.

Amélie, Laurent Cloutier et Poupou en discussion dans la cour chez Laurent Cloutier.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Charlotte Legault (Amélie), Patrick Labbé (Laurent Cloutier), Sébastien Delorme (Poupou).

Photo : Aetios Productions

On peut aussi dire que l’affaire de la mort du proxénète Léopold Jean va refaire surface. C'est Gabrielle Simard qui relance l'enquête. Stéphane Pouliot (Sébastien Delorme) repart à la poursuite de l’ancienne escorte Nancy (Catherine-Audrey Lachapelle), l’amie de Nadia/Amélie Bérubé (Charlotte Legault). Cette dernière est toujours en couple avec Laurent Cloutier (Patrick Labbé), cachée à la campagne.

Finalement, une nouvelle comédienne se joint à la distribution : Sophie Desmarais. Elle incarne une femme qui semble prisonnière dans un sous-sol. Luc Dionne n’en dira pas plus à son sujet.

Patrick Bissonnette reviendra, mais pas Jeff Morin

Une mise au point de Luc Dionne. Oui, Nadine Legrand et Jeff Morin (Luc Picard) sont bel et bien morts. Ils ne reviendront pas, malgré toutes les suppositions qui circulent sur les réseaux sociaux. « Ils sont morts tous les deux, je ne sais plus comment le dire », lance Luc Dionne.

Le scénariste affirme aussi que le sergent-détective Patrick Bissonnette (Vincent-Guillaume Otis) reviendra après sa sabbatique, même si dans l’extrait diffusé plus haut, il semble dire qu’il quitte la police. En fait, Luc Dionne explique que le comédien travaille à la pièce Des souris et des hommes, au Théâtre Jean-Duceppe cet automne.

Jeff Morin a l'air découragé et Amélie Bérubé est à ses côtés.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jeff Morin

Photo : Aetios Productions

D’ailleurs, le scénariste ajoute que c’est une variable avec laquelle on doit jongler quand on écrit une série quotidienne. Les autres engagements des comédiens font varier l’histoire.

La disparition de Jeff Morin, joué par Luc Picard, coïncide avec la sélection du long métrage réalisé par le comédien au Festival international du film de Berlin en février dernier. Les rois mongols y avait gagné l’Ours de cristal.

« On doit composer avec ça. Parfois, on souhaiterait des morts ou des disparitions plus glamour, mais on s’adapte, car c’est une machine qui roule très vite », avoue Luc Dionne.

Une finale spectaculaire promise pour les Fêtes

Luc Dionne explique structurer ses séries comme un long métrage. Une grosse histoire se développe en une vingtaine d’épisodes, alors que d’autres, en parallèle, se concluent en six ou huit épisodes. « On plante des petits trucs qui ont l’air un peu banals, puis on les rattrape à un moment donné. Ça sert à nourrir ce qui s’en vient », lance-t-il, mystérieux.

Tout autant de mystère autour de la fin du quatrième épisode, qui ouvre la porte à toutes les suppositions, et de la finale de la mi-saison pour la pause des Fêtes, qu’on nous promet spectaculaire et mémorable. On doit croire Luc Dionne sur parole, puisque ce sont les seules informations qu’il transmet. « On n’en a pas encore parlé aux comédiens. Ça sera lourd et accrocheur. »

La troisième saison de District 31 sera diffusée à partir du lundi 10 septembre à 19 h, sur les ondes d’ICI Télé.

Séries télé

Arts