•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile accès à Internet haute vitesse en région : l'exemple de Bécancour

Maude qui fait des bijoux devant un ordinateur portable

Maude Bellerive a besoin d'Internet haute vitesse pour bien mener l'entreprise qu'elle a fondée, Mantra Bijoux, à Bécancour.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De sa maison à Bécancour, Maude Bellerive crée des bijoux. Plusieurs de ses ventes se font en ligne. Sa présence sur Internet est donc plus que nécessaire; elle lui permet de faire vivre son entreprise, Mantra Bijoux. Or, Internet haute vitesse lui fait encore souvent défaut.

La seule façon pour cette entrepreneure de 31 ans d’avoir Internet haute vitesse présentement est par satellite. Cependant, lorsqu’il y a des intempéries comme c’était le cas lundi quand nous sommes allés la rencontrer, la connexion est mauvaise ou ne fonctionne tout simplement pas.

J’ai l'impression de perdre des clients, de perdre des ventes, parce que ma rapidité de réponse est moins grande. Je ne peux pas répondre à mes courriels, je ne peux pas communiquer avec mes clients, je ne peux pas améliorer mon site Internet ni faire de publicité sur les réseaux sociaux, dit-elle.

Durant la campagne électorale, les principaux partis ont tous dit vouloir rendre Internet haute vitesse disponible partout au Québec… une promesse qui pourrait être plus difficile à dire qu’à faire.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

La MRC de Bécancour a amorcé un plan pour brancher tous les foyers, mais l’objectif est loin d’être atteint.

À Bécancour, des travaux pris en charge par la MRC sont en cours pour doter le territoire d'Internet haute vitesse. Deux ans après le début des travaux, seule la moitié des foyers sont branchés.

À ce rythme, l'installation d'Internet haute vitesse prendra deux fois plus de temps que les deux années estimées.

C'est extrêmement long. On rencontre plein de problématiques qui sont liées aux normes et aux réglementations du CRTC, explique le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

C'est au Québec que l'accès à Internet est le moins répandu au pays, selon Statistique Canada. Près de 83 % des ménages québécois y ont accès comparativement à l'Alberta qui se classe première à 92 %. Aucune étude ne précise cependant combien de Canadiens ont accès à Internet haute vitesse.

Le projet de 15 millions de dollars dans la MRC de Bécancour est subventionné à 50 % par Québec et Ottawa.

À ce moment-ci, on n'a pas reçu cet argent-là. C'est sûr qu'il faut montrer patte blanche, il faut faire plein de rapports. C'est techniquement et administrativement très complexe, ajoute le maire de Bécancour.

Maude Bellerive a très hâte qu’une connexion Internet haute vitesse fiable soit disponible dans sa ville.

En attendant, lorsqu’elle doit faire d’importantes modifications à son site, elle se rend, entre autres, chez son père qui habite tout près, de l’autre côté du fleuve, à Trois-Rivières.

D'après le reportage de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !