•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des toilettes non genrées plus présentes dans les établissements scolaires

Les pictogrammes ont été modifiés au Cégep Champlain Saint-Lawrence.

Les pictogrammes ont été modifiés au Cégep Champlain St.Lawrence.

Photo : Radio-Canada / Fanny Samson

Radio-Canada

Les établissements postsecondaires de Québec s'adaptent de plus en plus aux besoins de la communauté LGBT. Les toilettes non genrées n'ont jamais été aussi nombreuses, une façon de laisser tomber les étiquettes.

Un texte de Fanny Samson

La loi provinciale facilitant le changement de sexe a poussé les cégeps et les universités à réfléchir au malaise vécu par les personnes transsexuelles ou transgenres. Plusieurs établissements emboîtent le pas en modifiant l’affichage de certaines toilettes.

À l’Université Laval, 60 toilettes universelles ou neutres sont maintenant disponibles dans 14 pavillons. La majorité d'entre elles étaient déjà accessibles aux hommes et aux femmes. Les autres étaient facilement convertibles.

« Ce sont les étudiants et les étudiantes du groupe gai de l'Université Laval qui ont rencontré la rectrice et qui ont soumis la demande, qui a été entendue, et comprise », indique la porte-parole Andrée-Anne Stewart.

L'Université Laval a modifié les pictogrammes de certaines toilettes afin qu'elles soient universelles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'Université Laval a modifié les pictogrammes de certaines toilettes afin qu'elles soient universelles.

Photo : Radio-Canada

Une deuxième étape a été entamée afin de mettre en place de « nouveaux standards pour les rénovations majeures futures et les nouvelles constructions ».

Selon l’Alliance Arc-en-ciel de Québec, ces changements ont été rendus possibles grâce à la visibilité obtenue ces dernières années par la communauté LGBT.

« Beaucoup de groupes se sont formés pour mettre de la pression justement sur ces autorités-là, que ce soit dans les écoles secondaires, les cégeps ou les universités », croit Guillaume Tardif, adjoint à la coordination de la Fête arc-en-ciel de la ville de Québec.

Il affirme que l’Université Laval a ainsi suivi l’UQAM, l'Université de Sherbrooke et plusieurs universités américaines.

« Il y a eu tellement d'histoires de gens trans, des gens en transition, qui vivent un malaise par rapport à ça », rappelle-t-il.

Se tourner vers l'ouverture

Trois toilettes non genrées sont disponibles au Cégep Champlain Saint-Lawrence.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Trois toilettes non genrées sont disponibles au Cégep Champlain Saint-Lawrence.

Photo : Radio-Canada

Dans les cégeps de Québec, les directions n'ont pas attendu de recevoir des demandes pour passer à l'action. Au Cégep Champlain Saint-Lawrence, un nouveau pictogramme a fait son apparition. Au total, trois toilettes sont accessibles à tous.

« Le ministère amène beaucoup ce sujet-là dans les médias au niveau de l'éducation, donc on s'est mis juste à réviser nos lieux, voir qu'est-ce qu'on pouvait faire pour rendre le tout beaucoup plus inclusif », souligne la directrice adjointe des services aux étudiants, Josianne Giroux.

L’une de ces toilettes a été spécialement construite dans la nouvelle annexe, alors que les deux autres étaient déjà identifiées, mais pour les personnes handicapées.

Une douche privée est aussi accessible à tous. L’établissement scolaire prévoit bientôt rénover ses vestiaires, ce qui permettra de les adapter.

De nouvelles constructions adaptées

Comme il est plus facile et moins coûteux de changer l’affichage que de construire de nouvelles toilettes, les établissements profitent des travaux de rénovation pour effectuer des changements.

Au Cégep de Lévis-Lauzon, cinq nouvelles toilettes neutres seront accessibles dans la nouvelle bibliothèque, en plus des deux toilettes mixtes déjà disponibles.

On sait que c'est une réalité. Il y a une communauté LGBT, donc de leur offrir des services simples comme ça, ça va de soi, et il ne faut pas attendre.

Adèle Charron, porte-parole du Cégep Lévis-Lauzon

« C'est dans le cadre de notre nouveau plan stratégique, on a vraiment un élément où l'on souhaite promouvoir et sensibiliser la communauté à la diversité », affirme la porte-parole Adèle Charron.

Guillaume Tardif, de l'Alliance arc-en-ciel de Québec.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Guillaume Tardif de l'Alliance Arc-en-ciel de Québec

Photo : Radio-Canada / Fanny Samson

Si l'Alliance arc-en-ciel croit qu’une partie de la lutte est déjà gagnée, Guillaume Tardif estime qu’il reste encore beaucoup de sensibilisation à faire.

Selon l’étudiant en travail social, tous les bâtiments publics devraient avoir des toilettes universelles afin d’assurer l’intégrité physique et la sécurité de la communauté LGBT.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Communauté LGBTQ+

Société