•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les campagnes forment la jeunesse

Les quatre candidats de moins de 25 ans au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Thomas Gaudreault, William Fradette, Mathieu Huot et Alexandre Duguay Photo: Radio-Canada

Le portrait démographique du Québec change et cela se reflétera lors des élections du 1er octobre. Pour la première fois en 50 ans, la génération des baby-boomers ne représentera pas le groupe d'électeurs le plus important. D'ailleurs, cette cure de jeunesse se voit dans le portrait des candidats au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où quatre d'entre eux ont moins de 25 ans.

Un texte de Jean-François Coulombe

William Fradette, 23 ans, et Thomas Gaudreault, 21 ans, représentent le Parti québécois (PQ) dans Lac-Saint-Jean et Roberval, tandis qu'Alexandre Duguay, 21 ans, et Mathieu Huot, 22 ans, tentent de se faire élire sous la bannière libérale dans Jonquière et Lac-Saint-Jean.

Pour Mathieu Huot, la présence d'autant de jeunes candidats à cette élection dans la région envoie un message positif à la population.

On voit que les jeunes, ce n’est pas la patente qu'on imaginait qui reste dans le sous-sol de ses parents pis qui est juste désabusée complètement de la politique pis qui s'en fout un petit peu. On se rend vraiment compte en fait, c'est l'image la plus concrète qu'on peut avoir, que les jeunes sont intéressés par l'appareil politique, sont intéressés par les affaires publiques et sont intéressés par les gens autour d'eux autres, explique le jeune homme originaire de Saint-Félicien.

Les gens, ce qu'ils veulent, c'est la jeunesse, la relève, et ça, on l'entend beaucoup sur le terrain et je pense que ça va vraiment être un plus pour moi dans cette campagne-là.

Thomas Gaudreault, candidat péquiste dans Roberval

Thomas Gaudreault a une tâche colossale : tenter de déloger le député sortant de Roberval... et premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

À l'échelle provinciale, c'est Québec solidaire (QS) qui présente le plus de candidats de moins de 25 ans avec 12. Le Parti libéral (PLQ) en compte huit, le PQ, cinq et la Coalition avenir Québec (CAQ), une seule.

Alexandre Duguay affronte de son côté Sylvain Gaudreault, député péquiste de Jonquière depuis 2007. Pour le jeune candidat libéral, une feuille de route presque vierge peut représenter un avantage.

Ça va me permettre justement d'être plus libre, dans le sens que je n'ai pas un bagage d'engagements ou d'anciennes politiques ou d'anciennes prises de position qui pourraient être contradictoires ou me nuire, illustre cet étudiant en science politique de l'Université Laval.

Dans Lac-Saint-Jean, deux des quatre principaux candidats ont moins de 25 ans, alors que les 18-35 ans représentent 22 % des électeurs de cette circonscription. Le candidat péquiste, William Fradette, insiste beaucoup sur cette réalité quand il rencontre de jeunes électeurs.

Dans les autres élections, peut-être que c'était facile comme excuse de dire : "Ah! De toute façon, mon vote, il ne vaut rien", sauf que cette année, ce n’est pas vrai. On vaut également aux X pis on vaut également aux boomers, donc les jeunes n’ont pas de raison de ne pas aller voter. Pis les candidats comme moi, qui vont les voir, qui vont leur expliquer pourquoi il faut y aller, ben je pense que ça va être à même de les envoyer voter, explique le candidat de 23 ans.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique provinciale