•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux policiers allemands suspendus pour avoir fait le salut nazi

Deux mains qui font le salut nazi
La tension monte dans certains Land de l'Allemagne où l'extrême droite semble renaître. Photo: Reuters / Darren Hauck
Reuters

La police du Land de Bavière a annoncé ce week-end avoir suspendu deux de ses agents soupçonnés d'avoir fait le salut hitlérien, ce qui est un délit en Allemagne.

La police indique que d'après un témoin, les deux policiers auraient tenu des propos hostiles aux migrants et fait le salut hitlérien dans une brasserie de la ville de Rosenheim, au sud de l'Allemagne, jeudi.

Une troisième personne, décrite comme un agent de sécurité dans le communiqué de la police, était également de la partie et a fait elle aussi le salut hitlérien.

Montée de l'extrême droite en Allemagne

La classe politique allemande réclame des mesures face à la montée de l'hostilité envers les migrants et réfugiés. Les récents événements survenus à Chemnitz, où des extrémistes de droite manifestent depuis la mort voici une semaine d'un Allemand poignardé par des migrants, illustre le climat de tension actuel..

Les manifestants demandent des compte à la chancelière, Angela Merkel. Ils l'accusent d'avoir accueilli trop de demandeurs d'asile.

un casque de moto avec la croix gammée et un carte sur laquelle on peut voir l'aigle allemand. La classe politique allemande réclame des mesures face à la montée de l'hostilité envers les migrants et réfugiés. Photo : Reuters / Damir Sagolj

Une fuite concernant le mandat d'arrêt visant l'un des deux suspects de ce meurtre, dont l'information a été communiquée au groupe anti-Islam Pegida, laisse penser à certains que des responsables de la justice du Land de Saxe, où se trouve Chemnitz, ont des sympathies pour l'extrême droite.

« Nous ne permettrons pas que l'extrême droite infiltre notre société », a déclaré dimanche la ministre de la Justice allemande, Katarina Barley, dans les colonnes de Bild am Sonntag. Elle demande aux autorités de Saxe d'enquêter sur les organisations d'extrême droite.

Des milliers de personnes ont participé à une manifestation organisée par le parti AfD (Alternative pour l'Allemagne) et par Pegida samedi à Chemnitz et des miliers d'autres ont pris part à une contre-manifestation organisée par la gauche. Les forces de police ont déclaré que cette journée s'était passée globalement dans le calme.

Des organisations de gauche organisent un concert qui aura lieu lundi à Chemnitz pour dénoncer la xénophobie et la haine visant les réfugiés.

International