•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine tue 38 000 porcs pour contenir une épidémie de peste

Chargement de l’image

La Chine fait face à une épidémie de peste porcine africaine.

Photo : The Associated Press

Agence France-Presse
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Chine a abattu plus de 38 000 porcs afin de contenir une épidémie de peste porcine africaine inédite dans le pays. Le géant asiatique est le premier producteur mondial de viande porcine.

Des foyers de peste porcine africaine ont été détectés dans cinq provinces chinoises, selon l'agence de presse gouvernementale Xinhua, qui cite des statistiques issues du ministère de l'Agriculture.

Au début d'août, Pékin avait annoncé avoir détecté un foyer de cette fièvre hémorragique animale, pour la toute première fois sur son territoire, dans un élevage du Liaoning (nord-est).

L'épidémie s'est depuis répandue dans le sud du pays, avec des cas de contamination parfois distants de plus de 1000 km, suscitant de vives inquiétudes quant à la possible contamination des porcs dans le reste du pays.

Alors que le virus continue de se propager, le porte-parole de ministère de l'Agriculture a déclaré à l'agence Xinhua que l'épidémie était « pour l'essentiel maîtrisée ».

Pékin a annoncé qu'un plan d'urgence avait été mis en place en août pour que des mesures de contrôle soient appliquées afin d'éviter la propagation du virus.

Risque de propagation dans d’autres pays

La semaine dernière, l'Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) avait déclaré que l'épidémie menaçait de s'étendre aux autres pays d'Asie.

En mai dernier, la FAO avait également prévenu du risque de propagation de la maladie depuis la Russie.

La peste porcine africaine, présente en Afrique, en Russie et dans plusieurs pays d'Europe de l'Est, est très difficile à maîtriser, car il n'existe pas de vaccin efficace. Elle ne représente cependant aucun danger pour la santé humaine.

Elle est transmise par contact direct entre porcs infectés, par des tiques ou des animaux sauvages, comme les sangliers ou phacochères. Elle est mortelle à 100 % pour les animaux touchés, ce qui inflige d'importantes pertes économiques aux élevages.

Environ la moitié de la population porcine mondiale est élevée en Chine, pays qui consomme le plus de ce type de viande par habitant, selon la FAO.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !