•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché de l'immobilier à Toronto pourrait avoir un nouveau souffle

Construction immobilière à Toronto

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Avec la nouvelle décision de la Cour suprême, qui obligera la Chambre immobilière de Toronto à publier en ligne tous les détails des transactions, y compris les prix de vente antérieurs, le marché de l'immobilier pourrait avoir un nouveau souffle dans la Ville-Reine.

Selon un dernier rapport, plus du quart des maisons sur le marché restent inhabitées, soit 17 % de plus que l'an dernier. Une situation qui pourrait changer, avec la récente décision de la Cour suprême.

L'ère des ventes à des centaines de milliers de dollars au-dessus du prix demandé pourrait bientôt être terminée, les acheteurs et les vendeurs auront dorénavant accès à bien plus d'information sur les transactions immobilière.

Auparavant, la Chambre immobilière permettait à ses courtiers de divulguer ces informations en personne à un acheteur potentiel, mais pas en ligne.

Comparer les prix, par exemple, des maisons sur la même rue, c'est vraiment important d'avoir toute l'information pour prendre une décision importante qui implique beaucoup d'argent.

Andrew Ipekian, courtier immobilier

Avec le marché immobilier qui s'est refroidi, plusieurs vendeurs préfèrent attendre pour vendre leur propriété à un prix plus élevé dans les mois à venir.

Plusieurs propriétaires ont déjà déménagé ailleurs mais gardent toujours leur ancienne propriété en espérant un retour aux prix records de 2017, selon le courtier immobilier et analyste John Pasalis.

Certains sont prêts à attendre de 6 à 12 mois, selon lui.

John Pasalis affirme que le marché surchauffé est de retour à la normale, et après le long week-end, il anticipe un peu plus d'activité.

Avec les informations de Philippe De Montigny.

Toronto

Économie