•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En septembre, on mange 100 % local au Bas-Saint-Laurent

Plusieurs poivrons sont regroupés dans un même panier. Ils se superposent.
Des poivrons biologiques récoltés au mois d'août au Bas-Saint-Laurent. Photo: Gracieuseté René Cimon
Radio-Canada

Du 1er au 30 septembre, les citoyens de l'ensemble du Québec sont invités à manger un maximum de produits du terroir, dans le cadre du Défi 100 % local.

Un texte d'Adrianne Gauvin-Sasseville

Le Bas-Saint-Laurent se joint pour une première année à ce mouvement qui réunit la Gaspésie, la Côte-Nord, les Îles-de-la-Madeleine, les Laurentides, l'Outaouais et l'Estrie.

Dans un panier en bois, on voit plusieurs pois mange-tout superposés. On devine que le panier se trouve dans un kiosque. Des pois mange-tout Photo : Gracieuseté René Cimon

D'abord initié aux Îles-de-la-Madeleine en 2015, le Défi 100% local consiste à consommer uniquement des aliments produits ou transformés dans sa région pendant tout le mois de septembre.

Niveaux de participation

  • Le Défi 100% local

Consommer uniquement des aliments produits ou transformés dans sa région tout le mois de septembre

  • Le Défi locavore

Réaliser un repas 100 % local du lundi au jeudi

  • Le Défi gourmand

Réaliser un repas 100 % local du vendredi au dimanche

  • Le Défi expérience

Appuyer l'initiative en réalisant un repas local lors de la Journée 100 % locale, le 22 septembre

L'ambassadrice du Défi au Bas-Saint-Laurent, Amélie Bureau, estime que ce challenge lui a permis de découvrir plusieurs entreprises d'ici.

D'un point de vue en plongé, on voit une femme assise sur une chaise, les bras croisés au dessus d'une table en bois. Elle sourit et a les cheveux tressés. L'ambassadrice du Défi 100% local au Bas-Saint-Laurent, Amélie Bureau. Photo : Ezra Bridgman

C'est une implication qui est à la fois environnementale, sociale, culturelle, mais surtout gourmande, parce qu'il y a énormément de produits locaux, précise-t-elle.

Il y a plein de nouvelles inititatives d'entrepreneurs locaux.

Amélie Bureau, ambassadrice du Défi 100 % local, Bas-Saint-Laurent

Cette résidente de l'Isle-Verte donne en exemple le projet Les Verdures de l'Isle, mené par deux producteurs maraichers de la région, Amélie Marsot et René Cimon.

Amélie Marsot est restauratrice de profession et René Cimon agronome. Ensemble, ils proposent différents produits à leur kiosque fermier en collaboration avec des producteurs de la région.

Un petit bâtiment est photographié de l'extérieur. Il s'agit d'un kiosque fermier, où l'on vend des légumes et produits locaux. Il y a des pots avec des fleurs qui ornent le bâtiment.Le kiosque fermier Les Verdures de l'Isle a ouvert ses portes le 23 juin 2018. Photo : Gracieuseté René Cimon

Cette nouvelle entreprise tient un kiosque sur la route 132 à Trois-Pistoles depuis cet été.

On a une conscience pour chacun des ingrédients de nos recettes. Par exemple, les farines, il faut que ce soit les blés du Québec.

René Cimon, copropriétaire, Les Verdures de l'Isle
On voit deux gousses d'ail en gros plan. L'ail biologique vendu au kiosque fermier Les Verdures de l'Isle. Photo : Gracieuseté René Cimon

Pour ces producteurs maraichers, le Défi 100 % local répond à un intérêt grandissant pour l'achat local dans la population et permet de conscientiser les citoyens.

On est intéressé à s'approvisionner auprès des gens qu'on connaît, car on a un meilleur service à la clientèle, on est en mesure de parler directement avec le producteur, ajoute M. Cimon.

On voit l'intérieur d'un kiosque fermier, fournit de légumes, de fruits et d'un frigidaire pour les viandes. L'intérieur du kiosque fermier Les Verdures de l'Isle Photo : Gracieuseté René Cimon

En tant que fournisseur, l'achat local est une façon de dynamiser la région. La demande est de plus en plus là, le besoin est là et la conscience est de plus en plus vive au fait d'encourager local. C'est ça qui permet de dynamiser notre région, souligne-t-il.

Plus de 200 personnes participent au Défi 100 % local toutes régions confondues.

Sept paniers, garnis de produits des sept régions participantes, seront remis à un participant par secteur.

Bas-Saint-Laurent

Biologie