•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appel international à la fin des violences en Libye

De la fumée s'élève à Tripoli, en Libye, en raison de violences entre factions rivales.

De la fumée s'est élevée cette semaine dans la capitale libyenne, Tripoli, en raison de violences entre factions rivales.

Photo : Reuters / Hani Amara

Reuters

Londres, Paris, Rome et Washington ont dénoncé samedi « l'escalade persistante de la violence » dans la capitale libyenne Tripoli et appelé à un arrêt des combats, dans une déclaration conjointe transmise par le ministère français des Affaires étrangères par voie de communiqué.

Tripoli est depuis plusieurs jours le théâtre d'affrontements meurtriers entre milices rivales.

« Les gouvernements de la France, des États-Unis, de l'Italie et du Royaume-Uni condamnent fermement l'escalade persistante de la violence à Tripoli et dans ses alentours qui a fait de nombreuses victimes », peut-on lire dans ce communiqué.

« Nous appelons instamment les groupes armés à mettre fin immédiatement à toute action militaire et mettons en garde ceux qui cherchent à compromettre la stabilité, à Tripoli ou ailleurs en Libye, qu'ils auront à répondre de ces actes », est-il précisé dans le texte transmis par le Quai d'Orsay.

« Ces tentatives d'affaiblir les autorités libyennes légitimes et d'entraver l’évolution du processus politique ne sont pas acceptables », est-il également indiqué.

La Libye a plongé dans le chaos et des guerres entre milices après le soulèvement de 2011 qui a mis fin à la dictature de Mouammar Kadhafi.

Le gouvernement d'union nationale (GNA), établi sous l'égide des Nations unies et reconnu par la communauté internationale, n'est soutenu que par une fraction des partis politiques et des milices.

Son autorité est limitée et rejetée par les groupes de l'Est libyen rangés dans le camp du général Khalifa Haftar.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Conflits armés

International