•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Insatisfaction grandissante de l'Ouest envers Ottawa, selon Brad Wall

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, assis à son bureau après sa dernière période des questions à l'Assemblée législative

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, après sa dernière période des questions à l'Assemblée législative

Photo : La Presse canadienne / Mark Taylor

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Taxe fédérale sur le carbone, péréquation et pipeline Trans Mountain sont parmi les sujets de discorde récents entre le fédéral et les provinces de l'Ouest. L'ancien premier ministre de la Saskatchewan Brad Wall qualifie cette relation de méprisante à l'égard de l'Ouest.

Pour Brad Wall, ce qui oppose l’Alberta et la Saskatchewan au fédéral va bien au-delà de la divergence d’opinions. Il affirme sur Twitter : « Je n'a jamais vu ni même ressenti un tel niveau de sentiment d'aliénation [d'Ottawa] de l'Ouest canadien et ce, en 18 ans de vie politique. »

Daniel Béland, politologue à l'Université de la Saskatchewan, reconnaît que les relations entre Ottawa et la Saskatchewan ne sont pas aussi bonnes que lorsque le Parti conservateur était au pouvoir. Il est cependant convaincu que les discordes entre Ottawa et les provinces de l’Ouest sont loin d'être suffisantes pour forcer le gouvernement Trudeau à faire volte-face sur la question de la taxe sur le carbone.

« Il y a plusieurs des promesses électorales des libéraux qui ne se sont pas réalisées », estime le spécialiste, ajoutant que les libéraux fédéraux « ne veulent pas renforcer l'image d'un gouvernement qui est incapable de tenir ses promesses et, donc, ils vont devoir mettre les bouchées doubles ».

Les élections fédérales de 2019, ainsi que les prochaines élections provinciales en Alberta pourraient cependant avoir un effet tangible sur l'échiquier politique canadien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !