•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister omet de payer une taxe sur sa maison au Costa Rica

Brian Pallister, en costume cravate, lève les mains devant un micro, l'air surpris.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba, répond aux questions à propos du temps passé au Costa Rica en 2017.

Photo : CBC

Presse canadienne

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a dû payer des pénalités après avoir omis de payer une taxe pour sa maison de vacances au Costa Rica.

M. Pallister a expliqué qu'il avait oublié de mettre à jour l'évaluation de sa propriété, comme l'exige la loi costaricaine et qu'il n'avait donc pas payé la taxe nationale sur les résidences de luxe.

En entrevue avec La Presse canadienne vendredi, le premier ministre manitobain a précisé que cette évaluation devait être effectuée tous les trois ans et que c'était la responsabilité des propriétaires de s'assurer qu'elle soit faite.

Une piscine bordée de transats en bois à l'arrière d'une maison aux murs clairs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Vue extérieure de la maison de vacances du premier ministre du Manitoba Brian Pallister, à Tamarindo au Costa Rica.

Photo : Jimaco Constructores

Il a ajouté que sa femme et lui n'avaient jamais été avisés qu'ils devaient de l'argent à l'État costaricain. Comme le couple s'était fait dire que sa maison n'était pas considérée comme une résidence de luxe, il n'avait aucune raison de croire que la taxe s'appliquait à leur propriété.

Vue d'un évier monté d'un plan marbré, on voit aussi un mur en pierre grise, le tout éclairé d'une lumière jaune.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une salle de bain de la maison de vacances du premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, à Tamarindo au Costa Rica.

Photo : Jimaco Constructores

Brian Pallister a affirmé avoir réglé sa dette, soit environ 8000 $ en arriérés et intérêts, après s'être rendu au Costa Rica la semaine dernière pour mettre fin à cette affaire qui le hante depuis des mois à l'Assemblée législative manitobaine et dans les médias.

Le premier ministre n'a pas été en mesure, vendredi, de fournir les documents montrant la somme due et la preuve qu'elle avait été payée, indiquant qu'il les recevrait par la poste la semaine prochaine.

M. Pallister et sa conjointe ont acheté la propriété située à flanc de montagne à Tamarindo en 2008. D'après les plans, la maison principale a une superficie de 315 mètres carrés et est dotée d'un petit espace aménagé au sous-sol abritant un piano et une salle de télévision. La propriété comprend aussi une piscine, un appartement pour la femme de ménage et un gymnase.

L'année où les Pallister ont acquis la résidence, le Costa Rica a adopté une loi nationale sur les maisons valant plus que 120 millions colones, soit 275 000 $ CA. Cette taxe s'ajoute aux taxes locales et son seuil augmente chaque année en lien avec l'inflation.

Une liste des personnes ayant omis de payer cette taxe est mise à jour chaque mois sur le site web du gouvernement costaricain. En juillet, le nom de Brian Pallister et celui de sa société de portefeuille, Finca Deneter Doce Sociedad Anonima, n'y figuraient pas.

Manitoba

Politique provinciale