•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce qu’il faut savoir à l’approche des élections scolaires de la DSFM

Graphique illustrant la Division scolaire franco-manitobaine

La DSFM présente une campagne promotionnelle et communicationnelle dans le journal La Liberté en vue des prochaines élections en 2018.

Photo : radio-canada

Radio-Canada

Pour la première fois, les élections scolaires à la Division scolaire franco-manitobaine se dérouleront le même jour que les élections municipales, soit le 24 octobre. Plusieurs autres changements marqueront les élections de 2018 pour les écoles françaises.

Un texte de Mathilde Monteyne

Deux changements interviennent cette année pour faciliter la tâche des électeurs et augmenter leur nombre, explique le fonctionnaire électoral principal pour la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM), Arsène Huberdeau, qui s’occupe de la bonne gestion des élections de façon indépendante.

Vous êtes francophone? Vous pouvez voter

Qui pourra élire les futurs commissaires de la DSFM? Tout citoyen canadien qui, au jour des élections, est âgé d’au moins 18 ans, réside depuis au moins 6 mois au Manitoba, est inscrit sur la liste électorale de la DSFM et est un ayant droit ou le conjoint d'un ayant droit.

Êtes-vous un ayant droit?

Un ayant droit est une personne qui répond à au moins un des trois critères suivants :

  • Il ou elle réside au Manitoba et le français est la première langue qu'il a apprise et qu'il comprend encore;
  • Il ou elle est un citoyen canadien qui réside au Manitoba et qui a reçu au moins quatre ans d'enseignement scolaire au niveau élémentaire dans le cadre d'un programme français au Canada;
  • Il ou elle est un citoyen canadien qui réside au Manitoba et qui est le parent d'un enfant qui reçoit de l'enseignement scolaire au niveau élémentaire ou secondaire dans le cadre d'un programme français au Canada ou qui a reçu un tel enseignement pendant au moins quatre ans.

Les élèves diplômés et leurs parents seront automatiquement ajoutés à la liste électorale, mais les autres ayants droit désirant voter doivent s’inscrire sur le site web de la DSFM à partir du mois de septembre, souligne M. Huberdeau.

Votez là où vous habitez

La deuxième nouveauté, c’est que les électeurs pourront voter dans n’importe quelle école de leur région, explique Arsène Huberdeau. Auparavant, ils devaient se rendre dans l’école fréquentée par leur aîné.

Quelles sont les régions?

  • La région Est : écoles Gabrielle-Roy, Lagimodière, Noël-Ritchot, Pointe-des-Chênes, Saint-Joachim et Saint-Georges.
  • La région Nord et Ouest : écoles La Voie du Nord, Notre-Dame, Jours de Plaine, La Source, Gilbert-Rosset, Saint-Lazarre et Aurèle-Lemoine.
  • Le région Sud : écoles Réal-Bérard, Saint-Jean-Baptiste et Sainte-Agathe.
  • La région urbaine : écoles Christine-Lespérance, Lacerte, Léo-Rémillard, Louis-Riel, Précieux-Sang, Roméo-Dallaire et Taché.

Se présenter comme candidat

Tout citoyen canadien qui, au jour des élections, est âgé d’au moins 18 ans et réside depuis au moins 6 mois au Manitoba peut présenter sa candidature. Il ou elle doit aussi résider dans une des régions de la DSFM.

« Quelqu’un qui veut se présenter à l’urbain, c’est-à-dire la ville de Winnipeg, doit habiter la ville de Winnipeg », précise Arsène Huberdeau.

Autour d'une table ronde en bois clair, plusieurs personnes sont assises et examinent leurs ordinateurs portables placés devant elles.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Réunion de la Commission scolaire franco-manitobaine (CSFM) du 29 août 2018

Photo : Radio-Canada / Mathilde Monteyne

La période des inscriptions est prévue du 12 au 18 septembre. Ceux qui souhaitent proposer leur candidature comme commissaire doivent s'inscrire sur le site web de la DSFM et remplir un formulaire qui nécessite la signature de 25 personnes ayant le droit de vote à la DSFM, indique le secrétaire-trésorier Serge Bisson.

11 postes à combler pour les quatre régions de la DSFM :

  • région Est : 3 commissaires
  • région Nord et Ouest : 2 commissaires
  • région Sud : 2 commissaires
  • région urbaine : 4 commissaires

Arsène Huberdeau explique qu’il n’y aura pas d’élections si le nombre de candidats équivaut au nombre de postes à pourvoir. Dans le cas où le nombre de candidats est inférieur au nombre de postes à pourvoir, les nouveaux commissaires tenteront d’approcher des personnes pour combler les postes, ajoute-t-il.

C’est souvent en région rurale qu’il y a peu de candidats, selon M. Huberdeau.

Aux dernières élections, à l’urbain il y avait sept candidatures pour quatre postes à combler. Mais dans les régions, il y a eu le même nombre de candidats que de postes.

Arsène Huberdeau, fonctionnaire principal pour la CSFM

Une journée, deux endroits pour voter

Les élections scolaires de la DSFM continuent de se dérouler en parallèle aux autres élections municipales et scolaires qui auront aussi lieu le 24 octobre, puisque tous les électeurs manitobains n'ont pas droit de vote à la DSFM.

Les électeurs qui choisiront les commissaires des écoles françaises auront donc à se renre à un autre bureau de scrutin pour élire les maires, conseillers municipaux et commissaires des divisions scolaires qui perçoivent les taxes sur le territoire où ils vivent.

D’après un communiqué de la Ville de Winnipeg, les affiches électorales sont autorisées partout dans la ville à partir du 1er septembre et devront être enlevées au plus tard le 31 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation