•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hubble photographie des aurores polaires sur Saturne

Une image montrant une planète ayant des anneaux dont le dessus a un halo d'une autre couleur.

Durant sept mois, au cours de l'année 2017, le télescope spatial Hubble a photographié plusieurs aurores polaires sur le pôle Nord de Saturne.

Photo : ESA/Hubble, NASA & L. Lamy (Observatoire de Paris)

Radio-Canada

Durant sept mois, au cours de l'année 2017, le télescope spatial Hubble a photographié plusieurs aurores polaires sur le pôle Nord de Saturne, ce qui a permis aux scientifiques d'en apprendre un peu plus quant à ces phénomènes sur la planète gazeuse.

Les aurores polaires, appelées aussi aurores boréales lorsqu’elles se produisent dans l’hémisphère nord et aurores australes dans l’hémisphère sud, se produisent également sur les planètes géantes de notre système solaire, soit Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.

Toutefois, on ne peut pas les observer de la même façon.

Sur Terre, il est possible de lever les yeux et d’apprécier le spectacle offert par les aurores polaires. Sur les planètes gazeuses comme Saturne, le phénomène ne peut être vu qu’à l’aide d'une lumière ultraviolette. Cela est dû à la composition des planètes gazeuses, qui sont constituées en grande partie d’hydrogène.

Pour photographier les aurores boréales, Hubble a donc eu recours au spectrographe imageur de son télescope spatial, le Space Telescope Imaging Spectrograph (STIS). Le STIS a pris ces clichés au cours des mois précédant et suivant le solstice d’été dans l’hémisphère nord de Saturne, lorsque ses pôles sont inclinés vers le soleil.

Une image montrant une planète avec des anneaux. Sur le dessus de la planète, il semble y avoir un halo lumineux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des aurores polaires sur Saturne captées par le spectrographe imageur du télescope spatial Hubble à l’aide de lumière ultraviolette.

Photo : ESA/Hubble, NASA & L. Lamy (Observatoire de Paris)

Bien que des aurores polaires sur Saturne aient déjà été photographiées par Hubble, ces nouvelles images révèlent que la lumière des aurores était plus forte vers l’aube et peu avant minuit. Ces constats n'ont jamais été rapportés auparavant.

Images : (ESA/Hubble, NASA & L. Lamy Obse)

Les scientifiques estiment que ce phénomène est lié à l’interaction entre les vents solaires et la magnétosphère de Saturne durant le solstice et à la vitesse à laquelle Saturne tourne, soit environ 1 fois toutes les 11 heures.

Par ailleurs, les aurores polaires sur Saturne peuvent s’étendre sur plus de 1200 kilomètres dans l’atmosphère, alors que celles sur Terre font entre 100 et 500 kilomètres.

Images : (ESA/Hubble, NASA & L. Lamy Obse)

Le phénomène des aurores polaires

Sur Terre, les aurores polaires se produisent lorsque des particules provenant du soleil, qui se déplacent à une très grande vitesse grâce au vent solaire, atteignent la Terre et se trouvent prisonnières du champ magnétique terrestre.

Les particules chargées (protons et électrons) descendent alors vers les pôles et interagissent avec des molécules d'azote et d’oxygène. Elles peignent ainsi le ciel de bandes lumineuses vertes, rouges et violettes.

Selon les informations de Nicole Mortillaro de CBC

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Espace

Science