•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ veut investir 400 millions pour la haute vitesse partout au Québec

Plan moyen de M. Legault et de son équipe.

François Legault était entouré de candidats de la région du Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Potvin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un éventuel gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) investirait 400 millions de dollars sur quatre ans pour que toutes les communautés du Québec, sans exception, aient accès à l'Internet haute vitesse (100 mb/s) et à une couverture de téléphonie cellulaire large bande de qualité (4G LTE), a promis son chef François Legault vendredi.

Un texte de Bernard Barbeau

M. Legault, qui était dans le secteur Chicoutimi, à Saguenay, a assuré que même les plus petites municipalités, celles qui sont le plus éloignées et celles du Nord bénéficieraient d’un tel accès. Il a aussi inclus les communautés des Premières Nations.

Et les tarifs seront les mêmes que dans les grandes villes, a-t-il souligné.

La CAQ estime que quelque 240 000 foyers québécois n'ont toujours pas accès à l'Internet haute vitesse. L'offre cellulaire est également problématique.

Cette mesure coûterait à Québec 400 millions de dollars sur quatre ans, a établi la formation politique. Le gouvernement fédéral aurait une contribution équivalente. « Il y a déjà des programmes pour ça », a rappelé M. Legault.

Les libéraux de Philippe Couillard ont pour leur part prévu arriver à un résultat similaire en investissant 300 millions de dollars sur cinq ans. « Je pense qu’ils ont mal calculé les besoins », a dit M. Legaut.

Il leur a aussi reproché de s’être « traîné les pieds » dans le dossier de la couverture Internet dans les régions éloignées du Québec.

« C’est une aberration que ça ne soit pas disponible en 2018, a-t-il dit. On a vu un gouvernement libéral qui a annoncé ça à la pièce, petit morceau par petit morceau, qui nous dit qu’il en a encore pour cinq ans, mais ça devrait être déjà fait. »

« Aujourd’hui, c’est aussi important que l’électricité l’était au siècle précédent », a estimé le chef caquiste. Les familles, les entreprises et les travailleurs autonomes ont tous besoin de la haute vitesse, a-t-il noté.

« Imaginez les parents du Québec qui aident leurs enfants à faire leurs devoirs sans Internet. C’est impensable aujourd’hui. Internet, c’est un service essentiel en 2018 », a plaidé M. Legault.

On a un gouvernement qui marche vraiment à basse vitesse. Il est temps qu'on change de vitesse, au Québec.

Une citation de : François Legault, chef de la CAQ

« Dans le plan des libéraux, j’ai souvent vu des endroits où on avait couvert les municipalités un petit peu plus grandes, mais où on avait abandonné les plus petites, a déploré M. Legault. Il ne faut abandonner personne, [il faut] que ce soit partout, partout, partout. Je vais m’en assurer personnellement. »

Le leader de la CAQ entend suivre de très près le déploiement de ces services.

« Je veux avoir une carte détaillée du Québec sur mon mur et je vais suivre ça région par région, sous-région par sous-région, pour que partout, on ait un réseau cellulaire et Internet haute vitesse, a-t-il affirmé. Parce que c’est urgent. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !