•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Rotonde de l’Algoma Central, un joyau d’ingénierie ferroviaire

Deux locomotives dans un hangar.
Une vue de l'intérieur de la Rotonde de l'Algoma Central et de sa plaque tournante. Photo: Parc Canada/Stéphane Comeault
Radio-Canada

Des représentants de Parcs Canada et de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada ont dévoilé jeudi après-midi une plaque commémorative au hangar pour locomotives d'Algoma Central Railway, à Sault-Sainte-Marie.

La Rotonde de l’Algoma Central, construite en 1912 pour l’entretien des locomotives à vapeur, a été désignée lieu historique national en 1992.

Le hangar a été le premier au Canada muni d’une plaque tournante à l’intérieur de l’édifice, donnant accès à 16 voies et à un atelier de mécanique pour les réparations majeures.

Un groupe de 5 personnes posant à côté d'une plaque commémorative.Une plaque a été dévoilée lors d’une cérémonie à la cour de dépôt de rails du CN à Sault Sainte-Marie. Photo : Parc Canada

La conception avant-gardiste du bâtiment a permis de facilement le convertir pour l’entretien des locomotives au diesel à partir des années 1950.

La rotonde se distingue également par sa taille imposante.

Un long bâtiment en brique munie de plusieurs portes et fenêtres.Une partie de l'extérieur de la Rotonde de l'Algoma Central. Photo : Parc Canada/Stéphane Comeault

Au début du 20e siècle, les compagnies ferroviaires construisaient des hangars plus petits, avec des voies parallèles, ce qui ne permettait d'effectuer que des réparations mineures.

Une locomotive sur le point d'entrer dans un hangar.Le Canadien National, qui a acquis en 2001 Algoma Central Railway, utilise encore en 2018 le hangar plus que centenaire, dont plusieurs éléments d’origine demeurent intacts. Photo : Parc Canada/Stéphane Comeault

Quelques caractéristiques de la Rotonde de l’Algoma Central qui expliquent son statut patrimonial :

  • Une taille imposante
  • Un plan en forme de T, qui comprend une grande rotonde attenante à un grand atelier de mécanique rectangulaire
  • La plaque tournante intérieure restée intacte
  • Les matériaux de construction utilisés pour la rotonde et dans l’atelier de mécanique
  • Six toits pourvus de fenêtres en acier à guillotine de 1,2 m avec les vitres d’origine
  • Les cheminées en amiante encore en bon état
  • Les caractéristiques intérieures fonctionnelles de l’atelier de mécanique, y compris un pont tournant et un treuil pour retirer les roues des locomotives
  • Le lien avec les deux édifices latéraux dans la gare de triage, les bâtiments des magasins et les ateliers des wagons construits à la même époque

Histoire

Société