•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Vérif : les régions ont-elles bénéficié de la création d'emplois?

Un soudeur, à Saint-Georges de Beauce
Le vieillissement de la population en région fait en sorte qu'il est difficile de combler les postes vacants. Photo: Radio-Canada / Frank Desoer
Radio-Canada

François Legault affirme que « le gouvernement Couillard n'a pas aidé les régions » durant son mandat. La Coalition avenir Québec avance qu'un tout petit nombre des emplois créés ont profité aux régions. Vérification faite, c'est vrai, mais des nuances s'imposent.

Un texte de Thomas Gerbet avec Nathalie Lemieux et Vincent Maisonneuve

« Est-ce que c’est le parti des régions? Ben non! Le Parti libéral, ce n'est pas le parti des régions », a déclaré le chef de la CAQ, jeudi, lors de son passage à Rivière-du-Loup, dans le Bas-Saint-Laurent.

François Legault affirme que seulement 15 000 emplois sur les quelque 200 000 créés au Québec depuis le début du mandat libéral l'ont été à l'extérieur des grandes régions de Montréal et de Québec.

Les chiffres de la CAQ sont exacts. Le parti utilise l'Enquête sur la population active de Statistique Canada qui confirme, en effet, que 93 % des emplois ont été créés dans ces deux régions métropolitaines.

Pourtant, le taux de chômage a fortement baissé dans toutes les régions. Depuis 2014, il est passé de 9 % à 5,6 % dans le Bas-Saint-Laurent et de 10 % à 6 % au Saguenay.

Avec la baisse du taux de chômage, on pourrait plutôt croire que l’économie des régions se porte bien. En fait, les régions font surtout face à un vieillissement de leur population.

La Fédération québécoise des municipalités en faisait la démonstration dans une étude publiée en avril 2018. Si le chômage baisse sans qu’il y ait création de nouveaux emplois, c’est parce que la population des régions vieillit, surtout en milieu rural.

Dans les villages, la population de 65 ans et plus a augmenté de 31 % depuis 2011.

En milieu rural, quand 10 personnes quittent leur emploi, on en trouve seulement 6 pour les remplacer. Difficile, donc, de créer de nouveaux emplois quand on n'arrive même pas à remplacer un travailleur qui part à la retraite.

Ce n'est plus le chômage, le problème dans nos régions. Le problème, c’est de combler les emplois disponibles.

Philippe Couillard, jeudi, sur les ondes du 101.5 FM en Beauce

Être parvenu à créer 15 000 nouveaux emplois dans ce contexte pourrait donc être aussi perçu comme une réussite.

Politique provinciale

Politique