•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Legault dit oui à l'éolien « en autant qu'on en ait besoin »

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, lors d'un point de presse à Rivière-du-Loup

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, lors d'un point de presse à Rivière-du-Loup

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, réitère être en faveur du développement éolien. Il ajoute cependant qu'il faut attendre qu'Hydro-Québec n'ait plus de surplus d'électricité avant de créer d'autres parcs éoliens.

François Legault a rappelé sa position, jeudi matin, lors d'un point de presse à Rivière-du-Loup.

Au cours des dernières semaines, les déclarations du chef de la CAQ ont fait sursauter bon nombre d'élus de l'Est-du-Québec qui comptent sur les revenus éoliens pour réaliser différents projets dans leurs communautés.

S'il est élu, François Legault s'engage à forcer Hydro-Québec à vendre ses surplus dans les provinces et États voisins.

On a toujours été pour l'éolien, en autant qu'on en ait besoin. Ça a coûté deux milliards et demi aux Québécois, le fait qu'on ait acheté de l'éolien dont on n'avait pas besoin.

François Legault, chef de la CAQ
Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

Plus tôt cette semaine, le député sortant et candidat libéral dans Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour, a dénoncé les propos du chef de la CAQ en matière d'énergie éolienne.

M. D'Amour considère que François Legault ne donne pas l'heure juste lorsqu'il dit qu'il souhaite maintenir les emplois dans l'éolien, alors qu'il a affirmé pendant des années qu'il était contre cette industrie.

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale