•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vente de Trans Mountain à Ottawa approuvée par les actionnaires

Des tuyaux d'acier empilés près d'une grue.

Après avoir été arrêtés au printemps, les travaux de construction avaient repris cet été. L’entente entre Ottawa et Kinder Morgan prévoyait qu’Ottawa se charge de financer cette reprise des travaux.

Photo : Reuters / Dennis Owen

Radio-Canada

Les actionnaires de l'entreprise Kinder Morgan Canada ont approuvé la vente du pipeline Trans Mountain et de son projet d'expansion au gouvernement fédéral. Cette décision est tombée moins d'une heure après que la Cour d'appel fédérale eut invalidé le certificat permettant aux travaux de construction d'aller de l'avant.

Les actionnaires se sont prononcés à 99 % pour la vente, lors d'une assemblée spéciale à Calgary. Le conseil d'administration de l'entreprise recommandait aux actionnaires de voter pour l'entente.

Cette décision était attendue puisque la compagnie mère, Kinder Morgan inc., détient 70 % des actions de Kinder Morgan Canada. Les deux tiers des actionnaires devaient approuver la vente pour que celle-ci se fasse.

Les détenteurs d’actions pouvaient voter par anticipation par téléphone et en ligne.

Au printemps, Kinder Morgan et Ottawa s’étaient entendus pour que le gouvernement fédéral devienne propriétaire du pipeline pour 4,5 milliards de dollars.

Ce mois-ci, les autorités américaines avaient donné leur aval à la transaction. Celle-ci inclut la vente d’un tronçon de pipeline qui transporte du pétrole d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, vers des raffineries de l’État de Washington.

Après avoir été arrêtés au printemps, les travaux de construction avaient repris cet été. L’entente entre Ottawa et Kinder Morgan prévoyait qu’Ottawa se charge de financer cette reprise des travaux.

Alberta

Industrie pétrolière