•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ALENA : évolution de la relation canado-américaine en 5 dates

Le président Donald Trump rencontre le premier ministre Justin Trudeau au G7 à Charlevoix le 8 juin dernier, il quittera ce sommet sans endosser le communiqué final.

Le président Donald Trump rencontre le premier ministre Justin Trudeau au G7 à Charlevoix le 8 juin dernier

Photo : Reuters / Leah Millis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« Nous avons une excellente relation », a lancé mercredi le président Trump en commentant l'évolution des pourparlers avec le Canada pour parvenir à une entente à propos de l'ALENA. Ces derniers mois, les rapports entre voisins n'ont pas toujours été cordiaux. Voici cinq dates qui ont marqué l'évolution de la relation entre Washington et Ottawa pendant le processus de modernisation de l'accord de libre-échange.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair, correspondant à Washington


13 février 2017, la première rencontre

Moins d'un mois après l'assermentation du président Trump, Justin Trudeau est allé à sa rencontre à la Maison-Blanche.

L'accueil a été chaleureux et le président a qualifié le premier ministre canadien « d'ami ». Donald Trump a aussi eu de bons mots à propos de la relation commerciale canado-américaine.

Nous avons une excellente relation commerciale. Nous allons l'ajuster pour que tous en profitent. La situation est bien moins grave que celle qui nous occupe au sud de la frontière.

Une citation de : Donald Trump, président des États-Unis

17 avril 2017, un rassemblement dans un État producteur de lait

Le printemps suivant, le président était de passage au Wisconsin, État-clé de sa victoire de novembre 2016, qui est connu pour son importante production laitière.

Pendant un discours, il s'est montré solidaire de certains agriculteurs qui se plaignent de barrières imposées par le Canada.

« Au Canada, nos producteurs laitiers reçoivent un traitement injuste », avait par exemple déclaré le président.

Depuis, le président a utilisé l'exemple du secteur laitier à de nombreuses reprises pour dénoncer les pratiques commerciales canadiennes.

16 août 2017, le début des négociations

Malgré ces critiques du président, de nombreux Canadiens ne se sont pas montrés trop inquiets lors du début officiel de la renégociation de l'ALENA.

L'administration ne parlait pourtant plus d'ajustements, mais c'est surtout l'autre membre de l'ALENA, le Mexique, qui semblait attirer l'attention de l'administration américaine.

Le gouvernement canadien a de son côté proposé d'inclure dans la nouvelle mouture de l'accord des éléments progressistes qui ont suscité peu d'intérêt côté américain.

Je pense que beaucoup de Canadiens se sont confortés dans le fait que Donald Trump ciblait le Mexique pour toutes sortes de problèmes.

Une citation de : Laura Dawson, directrice de l'Institut canadien au Wilson Centre

Les mois qui ont suivi ont été marqués par des négociations difficiles qui ont permis de s'entendre sur des thèmes consensuels, mais pas sur des enjeux litigieux comme les règles d'origine dans le secteur automobile, le mécanisme de règlement des différends et la gestion de l'offre dans le secteur laitier.

9 juin 2018, coup de théâtre au sommet du G7

Le sommet du G7 a été un moment marquant dans la relation entre Donald Trump et Justin Trudeau.

Le président est arrivé dans Charlevoix en plein conflit commercial avec des alliés à qui son administration a imposé des tarifs douaniers sur les importations d'acier et d'aluminium.

Le sommet s'est conclu par un retrait des États-Unis du communiqué final. Le président n'a pas apprécié que Justin Trudeau répète que le Canada allait répliquer aux tarifs américains.

« Il y a une place spéciale en enfer » pour des dirigeants qui agissent comme Justin Trudeau, avait même déclaré un conseiller du président, avant de s'excuser quelques jours plus tard.

Jusque-là, le Canada avait réussi à faire en sorte que ce débat ne soit pas mêlé à l'ALENA, mais les tarifs douaniers américains et la réplique canadienne n'ont pas amélioré l'ambiance.

Une citation de : Laura Dawson, directrice de l'Institut canadien, Wilson Centre

27 août 2018, l'entente États-Unis-Mexique

Pendant l'été, les délégations des États-Unis et du Mexique ont poursuivi les négociations à propos d'enjeux touchant les deux pays. Le Canada n'était pas autour de la table.

Puis, lundi, Donald Trump annonçait dans le bureau ovale avoir conclu une entente de principe à laquelle Ottawa pourrait éventuellement participer.

Le Canada, qui avait toujours favorisé des négociations trilatérales, assistait au dévoilement d'un accord bilatéral.

Mercredi, le président s'est dit convaincu de parvenir à une entente avec Ottawa. « J'aime le Canada », a-t-il ajouté, après des mois de tension.

Donald Trump, président des États-Unis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !