•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mathématiques : les notes des élèves de l’élémentaire à la baisse en Ontario

Un jeune homme écrit une formule mathématique au tableau, en classe.

Les résultats sont en baisse depuis cinq ans

Photo : iStock / mediaphotos

La Presse canadienne

Les résultats en mathématiques des élèves de l'élémentaire en Ontario sont à la baisse depuis cinq ans.

Selon l’administration des évaluations normalisées dans la province, ceci signifie que les efforts du gouvernement pour inverser la tendance n’ont pas fonctionné.

Dans son rapport annuel publié mercredi, le Bureau de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) a déclaré que la stratégie mise en œuvre par l'ancien gouvernement libéral semble avoir échoué.

« Les mathématiques et l'alphabétisation sont la base des connaissances et des compétences que les étudiants utiliseront dans leur carrière et dans la société », a déclaré le président de l'OQRE, Dave Cooke, dans un communiqué. « Le déclin continu des notes en mathématiques au niveau élémentaire suggère que la stratégie "mathématique renouvelée" du gouvernement de l'Ontario n'a pas l'impact escompté. »

Les données de l'OQRE indiquent que 49 % des élèves de sixième année ont atteint la norme provinciale en mathématiques au cours de la dernière année scolaire, en baisse par rapport à 54% en 2013-2014. Selon l'OQRE, parmi les élèves de troisième année, 61 % respectaient la norme provinciale en 2017-2018, comparativement à 67 % en 2013-2014.

Par ailleurs, 45 % des élèves de neuvième année inscrits au cours de mathématiques appliquées répondaient à la norme, contre 84 % pour les cours de mathématiques académiques. Le cours dit « académique » se concentre davantage sur les applications abstraites des concepts, tandis que les cours appliqués se concentrent sur la pratique.

La ministre de l'Éducation, Lisa Thompson, a qualifié ces résultats d’« inacceptables » et a déclaré que le nouveau gouvernement progressiste-conservateur avait recentré 55 millions de dollars de ressources pour aider à la formation des enseignants dans ce domaine.

Le ministère a publié un nouveau guide de l'enseignant et une fiche d'information pour les parents afin d'aider les éducateurs et les parents à se concentrer sur les « formules traditionnelles et les techniques de mémorisation », a ajouté Thompson.

« Le gouvernement précédent a utilisé les salles de classe de nos enfants pour tester un programme expérimental appelé"Discovery Math" qui a échoué », a-t-elle déclaré dans un communiqué. « Notre gouvernement a déjà apporté des changements pour ramener des méthodes d'enseignement éprouvées. »

Le premier ministre Doug Ford avait promis, lors des élections du printemps, de supprimer le programme Discovery Math et de revenir aux bases.

Ce programme évitait la mémorisation des problèmes de mathématiques. Au contraire, il encourageait les élèves à s'engager dans la résolution de problèmes.

Mary Reid, professeure agrégée à l'Institut d'études pédagogiques de l'Ontario de l'Université de Toronto, a déclaré que si le gouvernement progressiste-conservateur modifiait le programme actuel de mathématiques, il devrait conserver au moins certaines leçons conceptuelles et de résolution de problèmes.

« Nous devons vraiment ramener le pendule au centre et veiller à ce que notre approche soit équilibrée afin que nos étudiants maîtrisent le calcul et la une résolution de problèmes », a-t-elle déclaré.

L’anglais aussi en baisse

Parallèlement, les dernières données de l'OQRE montrent que les résultats des tests d’anglais au secondaire sont à la baisse depuis 2014.

Parmi les plus de 122 000 élèves du secondaire qui ont passé le test de compétences linguistiques des écoles secondaires de l’Ontario, 79 % ont réussi. Mais ce chiffre était en baisse par rapport à 83 % en 2014.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Éducation