•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire en faveur du prolongement de l’autoroute 20

Route 132

Le prolongement de l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Le Bic n'est pas sur le point de se réaliser.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La candidate de Québec solidaire dans Rimouski, Carol-Ann Kack, se dit en faveur du prolongement de l'autoroute 20 entre Notre-Dame-des-Neiges et Rimouski. Une position qui surprend un membre fondateur du mouvement contre la construction de l'autoroute 20.

Carol-Ann Kack affirme qu’un accès sécuritaire et efficace au Bas-Saint-Laurent et à la Gaspésie est important.

La construction d’une autoroute n’est pas incompatible avec les positions environnementales de son parti et les projets de mobilité durable, selon elle.

La candidate explique que la décision de se prononcer en faveur du prolongement de l’autoroute 20 s’est prise en assemblée générale avec les membres régionaux de Québec solidaire.

On a décidé de faire un compromis pour être réaliste avec les besoins régionaux.

Carol-Ann Kack, candidate de Québec solidaire dans Rimouski

Québec Solidaire propose aussi une stratégie et un financement adéquat pour amoindrir les impacts socioéconomiques que subiraient les commerces et les villages touchés par le changement de tracé de la route.

Notre dossier sur les élections provinciales 2018 au Québec

« Contradiction totale »

Un membre fondateur du groupe « Le pont de la 20 ça tient pas debout », Sébastien Rioux, se dit surpris et déçu de cette décision. Il affirme que cette prise de position est en « contradiction totale » avec la position du parti.

C’est comme si on revenait 10 ans en arrière, que la seule manière qu’on pouvait faire pour améliorer la situation, c’est de faire plus de béton, je suis juste un petit peu déçu.

Sébastien Rioux, membre fondateur du groupe « Le pont de la 20 ça tient pas debout »

Il s’oppose particulièrement à la construction d’un pont à quatre voies au-dessus de la rivière Trois-Pistoles et affirme que le prolongement de l'autoroute 20 ne tient pas la route d’un point de vue environnemental.

D’après les informations de Louis Lessard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique provinciale