•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 3 millions de litres d'eaux usées déversés dans la rivière Assiniboine

Débit d'eaux usées

Depuis dimanche soir, en l’espace de trois heures et demie, 3,2 millions de litres d'eaux usées ont été rejetés par la station de relèvement des égouts Aubrey.

Photo : Jacques Marcoux/CBC

Radio-Canada

Plus de 3 millions de litres d'eaux usées non traitées ont été déversés dans la rivière Assiniboine, cette semaine. Il s'agit du plus grand déversement d'eaux usées à Winnipeg depuis plus de deux ans.

Dans la nuit de dimanche à lundi, en l’espace de trois heures et demie, 3,2 millions de litres d'eaux usées ont été rejetés par le système d’épuration.

Le déversement a eu lieu à la station de relèvement des égouts Aubrey, dans le quartier Wolseley. Selon la Ville de Winnipeg, la panne de courant est l’unique cause du déversement.

Il s’agit du plus grand déversement d’eaux usées depuis que 5 millions de litres d'eaux des égouts se sont écoulés dans la rivière aux Rats, en 2016.

D'autres déversements plus importants pourraient avoir eu lieu depuis, mais il est impossible de le savoir. Sur le site Internet de la Ville, le nombre de litres d’eaux déversés n’est pas connu pour certains incidents.

La Ville a été alertée de la fuite de la station Aubrey, dimanche à 23 h 44. Selon le site Internet de la Ville, un membre du personnel du centre de contrôle McPhillips a été averti de la panne par une alarme.

Les employés municipaux ont réussi à mettre en service une pompe d’appoint vers 1 h 10, lundi, et le fonctionnement de la station est revenu à la normale peu avant 6 h.

D’autres pannes au même endroit

Le quatrième déversement en importance de l'année a eu lieu le 14 juin, en raison d'une panne de courant à la même station de relèvement. Selon le site Internet de la Ville, 2,4 millions de litres d'eaux usées ont été déversés dans la rivière en 4 heures.

Le conseiller municipal Brian Mayes, président du Comité de la gestion des eaux et des déchets de la Ville de Winnipeg, se dit préoccupé par ces déversements et dit tenter d’améliorer la situation.

Nous avons eu des déversements et nous allons continuer à en avoir d’autres pendant plusieurs décennies, mais nous travaillons à améliorer la situation. L’une des premières choses que la ministre Squires m’a dites, c’est que nous devons faire quelque chose à propos de ça.

Brian Mayes, président du Comité de la gestion des eaux et des déchets de la Ville de Winnipeg

« Nous allons continuer et accélérer le travail, ajoute Brian Mayes. C'est un dossier dans lequel nous travaillons bien avec la province. »

L'année dernière, la province a ordonné à la Ville de réduire le nombre de débordements d'égouts de 85 % d'ici 2045. Pour y arriver, l’administration municipale a estimé qu’elle devait procéder au remplacement de ses égouts, qui peuvent contenir les eaux pluviales et les eaux usées non traitées, des travaux évalués à plus de 1 milliard de dollars.

Manitoba

Pollution