•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 17 nouveaux professeurs du CEF ont fait leur rentrée

Le reportage de MARIE-CHRISTINE BOUILLON

Certains viennent tout juste d'arriver en Saskatchewan et d'autres connaissent très bien la province. Les 17 nouveaux enseignants du Conseil des écoles fransaskoises (CEF) se sont réunis, mardi, le temps d'une journée d'orientation.

La mission, les valeurs et la vision des écoles fransaskoises se trouvent au coeur de cette journée de formation dédiée aux nouveaux enseignants du CEF, selon le conseiller en ressources humaines, Marcel Lizotte. Il ajoute que les nouvelles recrues se sont aussi vues présenter les ressources mises à leur disposition.

C’est un petit conseil scolaire qui se tient là, qui va bien les entourer, les appuyer dans leur enseignement.

Marcel Lizotte, conseiller aux Ressources humaines, Conseil des écoles fransaskoises

En plus de l’acquisition de connaissances générales sur l’éducation en français en Saskatchewan, il est demandé aux enseignants de s'impliquer dans la communauté fransaskoise.

L'intégration devrait être « facile », selon Mireille Grahouan. Cette mère de famille est arrivée il y a quelques jours à Regina pour enseigner aux 2e et 3e années de l’école Père Mercure de North Battleford.

Pour cette ancienne employée de l’Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire, enseigner le double niveau est en revanche un véritable défi. Elle se dit très reconnaissante de l’accompagnement dont elle a bénéficié de la part de Marcel Lizotte. « Monsieur Lizotte m’a vraiment mise en confiance », affirme-t-elle, avant d’ajouter « il m’a donné ma chance à moi de faire mes preuves ».

Ici on nous montre qu’on a de la valeur et ça me touche énormément.

Mireille Grahouan, nouvelle enseignante au Conseil des écoles fransaskoise

Pour cette enseignante, la salle de classe devient la famille du professeur et l’élève doit être au coeur de tout ce qu’il entreprend.

En même temps que tu enseignes, tu vois ton enfant à travers l'élève.

Mireille Grahouan, nouvelle enseignante au Conseil des écoles fransaskoise

L’équilibre entre proximité et professionnalisme n’est cependant pas toujours simple à tenir, selon Cassandra Poirier. Cette Fransaskoise explique être parfois amenée à enseigner à de jeunes membres de sa famille, comme son frère ou ses cousins.

Ayant fait toute sa scolarité en français en Saskatchewan, notamment à l’école Bellegarde où elle va à présent enseigner après avoir fait quelques années de suppléances, Cassandra Poirier se dit fière de faire aujourd’hui partie de CEF.

Près de 2000 élèves sont inscrits dans les 15 écoles du Conseil scolaire fransaskois pour l’année scolaire à venir. La réunion a eu lieu une semaine avant la rentrée des élèves du Conseil des écoles fransaskoises.

Saskatchewan

Éducation