•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD réclame plus de transparence sur l’avenir de l’aide juridique à Saskatoon

Une femme aux cheveux courts parle à des journalistes devant un bâtiment.
La porte-parole de l'opposition en matière de justice dit que le gouvernement provincial manque de transparence sur la question des réductions de budget de l'aide juridique à Saskatoon. Photo: Radio-Canada

Une demande d'accès aux correspondances entre le gouvernement provincial et l'aide juridique a été refusée au Nouveau Parti démocratique (NPD). Le parti de l'opposition, qui veut savoir si la possibilité de fermer l'aide juridique à Saskatoon a été abordée, dit être entravé dans ses démarches.

La porte-parole de l’opposition pour la justice, Nicole Sarauer, affirme que le gouvernement provincial doit faire la lumière sur les discussions ayant mené à la réduction des budgets du bureau d'aide juridique de Saskatoon. Elle explique que le NPD a fait une demande d’accès à l’information pour obtenir toute la correspondance entre la Commission d'aide juridique de la Saskatchewan et le ministère de la Justice, mais que cette dernière a été refusée.

Mardi, Nicole Sarauer affirmait que le ministre de la Justice, Don Morgan « refuse déjà de fournir les ressources nécessaires pour résoudre le problème [de l'aide juridique] ». Elle ajoutait également voir la preuve « que le parti ne fera preuve d’aucune transparence sur le fait de savoir s’il a abordé ou non la fermeture de l’antenne [de Saskatoon] ».

Durant l'été, la Commission d'aide juridique de la Saskatchewan a annoncé que l’antenne de Saskatoon allait perdre six postes d'appui et que trois postes d’avocat vacants ne seraient pas pourvus.

Une demande à la bonne adresse

Le porte-parole de la Justice, Drew Wilby, dit qu’il ne serait pas approprié pour le ministère de commenter ce refus d’accès à l’information. Il précise dans un courriel envoyé à CBC/Radio-Canada : « Cette demande devrait plutôt être adressée à la Commission, car la demande d’information n’a pas été soumise au Ministère. »

Le ministre de la Justice devrait être informé de ce qu’il se passe dans les institutions judiciaires importantes, telles que l'aide juridique.

Nicole Sarauer, porte-parole de l'opposition officielle en matière de justice

Nicole Sarauer est convaincue que le ministère de la Justice devrait et pourrait révéler les discussions autour des réductions budgétaires.

« Le ministre Morgan détient l'entière responsabilité, affirme Nicole Sarauer. C’est son travail de s’assurer que nous avons un système de justice fort, c’est son travail de s’assurer que nous avons accès à la justice dans cette province. »

Saskatchewan

Politique provinciale