•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Performance éclair : Comme dans un film avec Christie-Anne Blondeau

Christie-Anne Blondeau en pleine performance Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

À travers un court métrage, l'interprète aux multiples facettes Christie-Anne Blondeau a dévoilé un moment plus sombre de sa vie. Le vidéojournaliste Adnan Mohamad l'a invitée à se confier à la caméra et à raconter l'épreuve qu'elle a dû surmonter avant de devenir l'artiste accomplie qu'elle est aujourd'hui.

Christie-Anne Blondeau avec les cheveux mouillés par la pluie après le tournage près d'un lieu démoliChristie-Anne Blondeau après le tournage près d'un lieu démoli Photo : Radio-Canada

Comment avez-vous trouvé l'expérience de jouer dans un court métrage à votre sujet?

Quand je performe devant un grand public, j’ai rarement le trac. Il y a plus de chances que j’aie le trac dans une plus petite salle, avec quelques personnes. Mais si l'on compare ça avec le tournage du court métrage, je pense que c’était mieux, parce que l’équipe était composée d'une seule personne. Si j'avais collaboré avec une grande équipe, je pense que j’aurais été très, très gênée.

On ne s'y attendait pas, mais on s'est fait prendre par la pluie lors du tournage... Comment avez-vous trouvé ça?

J’ai trouvé que c’était drôle... au final, je pense que c’était même censé être comme ça, ça l'a amélioré l’histoire et je trouve qu’on s'est très bien adaptés.

Christie-Anne Blondeau qui regarde à travers une clôturel'air triste. Christie-Anne Blondeau en plein performance Photo : Radio-Canada

Vous nous avez vraiment fait partager une partie de votre vie lors de ce tournage, n'est-ce pas?

Absolument. Le contexte était un peu différent, mais l’histoire est très vraie. Il n’y a pas vraiment eu une personne qui m’a tendu la main dans la réalité, mais il y a vraiment eu une personne qui m’a aidée à surmonter ce moment. Ce n’était pas juste une voix dans ma tête.

Est-ce une chose que vous aimeriez recréer? Le fait d'être comédienne?

Simplement dit, oui. J’aime apprendre de nouvelles choses, j’aime les défis. Je trouve que, souvent, ce sont des moments de succès quand je peux relever un défi. Aussi, travailler avec la créativité de cette façon-là, c’est différent de la création musicale. Je le referais.

D'après les propos recueillis par Adnan Mohamad

Saskatchewan

Musique